http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-21

AMERIQUE/ARGENTINE - Dengue et pauvreté, deux fléaux pour les indigènes du nord du pays

Salta (Agence Fides) - La communauté aborigène du nord de l’Argentine est la plus exposée aux épidémies de dengue, une maladie qui va de pair avec l’indigence et des conditions de vie qui ne couvrent pas les besoins de base de la population. En effet, plus de 80% des aborigènes vivent dans des conditions précaires et ne disposent pas d’eau potable, éléments qui favorisent la diffusion du virus. La dénonciation est partie de la communauté sanitaire argentine et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Toutefois la dengue est seulement l’un des problèmes de ces populations, avec la pauvreté et le manque d’instruction. Selon les autorités sanitaires locales, ce n’est pas un hasard que la pandémie se soit propagée à partir de Tartagal, où la population est déjà victime d’une catastrophe dérivant de la déforestation et d’autres épidémies dans la région de Salta, où vivent les ethnies Guarani, Chame et Ava-guaraní. Tout comme il ne relève pas du hasard que l’épicentre de la pandémie se trouve au Chaco, où prédominent Wichis, Tapiete, Chorote, Chulupi et Tobas, la zone étant elle aussi appauvrie du fait de la déforestation. Les localités qui reçoivent l’eau des citernes sont les plus vulnérables. En 2003 et 2004, en Argentine, ont été constatées de graves épidémies de dengue mais la plus meurtrière a été enregistrée en 2009 avec plus de 26.000 cas de contamination et 5 morts. Le Ministère a lancé l’alarme en ce qui concerne une possible prolifération de la maladie du fait de contaminations enregistrées dans les pays voisins, tels que le Paraguay où, en 2012, ont été enregistrés 30.823 cas et 70 morts, le Brésil, où en novembre 2012 ont été confirmés 565.510 cas et 247 décès, et la Bolivie, où, à la mi-janvier 2013, les cas ont été au nombre de 3.028. Aujourd’hui, la dengue est présente dans 100 pays du monde dont la presque totalité de l’Amérique latine et le sud-est asiatique. On estime que, chaque année, entre 50 et 100 millions de personnes sont contaminées chaque années alors que 500.000 sont frappées par le type hémorragique de la maladie, qui est létale et a causé 22.000 morts en 2012. (AP) (Agence Fides 21/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network