http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-02

AFRIQUE/ZIMBABWE - Elections pacifiques et régulières selon les observateurs de l’Union africaine et de l’Eglise

Harare (Agence Fides) – « Le scrutin s’est déroulé dans une atmosphère pacifique » affirme un communiqué conjoint de la Commission épiscopale Justice et Paix du Zimbabwe et de l’Inter-Regional Meeting of Bishops of Southern Africa (IMBISA) diffusé au terme des opérations de vote des élections présidentielles qui ont eu lieu le 31 juillet dans le pays d’Afrique australe.
Les deux organisations de l’Eglise catholique ont déployé 2.796 observateurs électoraux afin de vérifier le caractère correct du scrutin. L’IMBISA, qui appuie depuis des années les efforts visant à promouvoir la démocratie au Zimbabwe, a envoyé une délégation pour suivre les élections.
Le document exprime la satisfaction par rapport au fait qu’il a été permis à ceux qui faisaient la file au bureau de vote de voter y compris après la clôture des opérations de vote. Le comptage des voix a commencé seulement après la fin des opérations en question et a eu lieu dans un climat pacifique.
Quelques difficultés ont cependant été signalées en ce qui concerne la confusion dans les listes des votants, difficultés qui ont empêché plusieurs électeurs d’exercer leur droit de vote.
Les observateurs de l’Eglise catholique ont enfin enregistré 47 incidents graves (épisodes d’intimidation ou de coercition dans les environs des bureaux de vote, y compris des tentatives de corruption au travers de cadeaux offerts aux électeurs ; propagande électorale non autorisée ; graves irrégularités dans le dépouillement des bulletins et graves retards dans l’ouverture des bureaux de vote). Mais dans l’ensemble, le scrutin a été régulier, ainsi que cela a également été vérifié par la mission des observateurs envoyée par l’Union africaine et présidée par l’ancien Président nigérian, Olusegun Obasanjo. Ce dernier a qualifié les élections de « libres, équitables et crédibles » à l’exclusion de certains incidents qui n’ont cependant pas été si importants qu’ils aient pu en modifier le résultat ».
Du dépouillement partiel, il résulterait que le Président sortant, Robert Mugabe, serait en tête sur l’ancien Premier Ministre, Morgan Tsvangirai (L.M.) (Agence Fides 02/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network