http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-23

AMERIQUE/VENEZUELA - Participation de l’Eglise au plan de désarmement national, « mais ce qui est le plus important, est le désarmement de l’esprit et de la violence qui est en nous »

Caracas (Agence Fides) – L’Eglise catholique, par le biais du Président de la Conférence épiscopale, S.Exc. Mgr Diego Rafael Padrón Sánchez, Archevêque de Cumana, a confirmé son appui au plan de désarmement de la population. Mgr Padron a souligné que l’Eglise ne propose dans tous les cas pas les politiques en matière de sécurité mais qu’elle ne recule pas lorsqu’elle est invitée à apporter sa contribution à la campagne nationale sur le désarmement.
« L’Eglise peut jouer le rôle d’intermédiaire pour ceux qui veulent déposer les armes » a mis en évidence l’Archevêque, interpellé par une radio locale à l’occasion de la rencontre d’une partie du clergé de la capitale avec le Ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix du Venezuela en vue d’un échange d’idées sur la campagne nationale proposée par le gouvernement. « Les bonnes intentions ne sont toutefois pas suffisantes – a souligné Mgr Padron – parce que même si l’initiative vas dans le sens de la sécurité de la population, la chose la plus importante est le désarmement de l’esprit et de la violence qui est en nous ». Selon les informations parvenues à l’Agence Fides, le Président de la Conférence épiscopale a réaffirmé : « Le message de l’Eglise est celui de la réconciliation, du pardon et de la paix. C’est pourquoi nous disons aux responsables politiques et à ceux qui ont des responsabilités publiques de modérer leur langage de manière à exprimer le respect et la cordialité dans la coexistence et à faire ainsi finalement disparaître l’angoisse, la tension et la violence qui existent dans le pays ».
Le Plan « Patrie sûre » a été proposé pour la première fois par le défunt Président Hugo Chavez. Il s’agit d’un projet pour la sécurité promouvant la culture de la paix contre la violence et la coexistence entre les communautés. Actuellement, il implique toutes les institutions et se trouve mis en œuvre dans les 14 départements du pays. Dans un entretien accordé à la télévision de la capitale, le Ministre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix a indiqué qu’en 2012, la petite délinquance et les autres actes de vandalisme se sont réduits de 50% grâce au Plan « Patrie sûre ». (CE) (Agence Fides 23/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network