http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-20

ASIE/MALAISIE - Eglise évangélique placée sous enquête suite à l’usage du terme Allah dans le cadre des réseaux sociaux

Kuala Lampur (Agence Fides) – L’Eglise chrétienne évangélique présente dans l’Etat malaisien de Selangor se trouve placée sous enquête pour avoir transmis un message sur le réseau social Facebook, invitant les chrétiens à « prier pour avoir la bénédiction d’Allah ». Ainsi que cela a été indiqué à Fides par l’Eglise malaisienne, l’enquête a été déclenchée à cause de l’usage du terme Allah par des chrétiens malaisiens, usage qui est encore controversé et se trouve au centre d’un contentieux judiciaire opposant l’Eglise catholique au gouvernement. Il s’agit d’une question qui a débuté en 2008 et qui met en danger l’harmonie religieuse en Malaisie (voir Fides 13 et 18/07/2013).
Selon ce qu’a appris Fides, le Selangor Islamic Religious Department (JAIS), après avoir reçu un rappel, a ouvert une enquête sur la National Evangelical Christian Fellowship of Malaysia (NECF) dans l’Etat malaisien de Selangor. La plainte contre l’Eglise a été présentée par l’association nationaliste musulmane Jalur Tiga (Jati), qui accuse les chrétiens de tenter de convertir les malais par l’intermédiaire d’une campagne sur Facebook.
Les tensions religieuses dérivant du problème de l’usage du mot Allah ne se sont pas calmées en Malaisie. Un groupe d’avocats musulmans a accusé la NECF – qui rassemble toutes les communautés évangéliques présentes en Malaisie – de commettre un « sacrilège criminel contre l’islam » suite à l’appropriation indue du terme Allah. Toutefois, les chrétiens rappellent que la décision de justice de 2009 portant sur le contentieux en cours a donné raison à l’Eglise catholique, indiquant le terme Allah comme « non exclusif de l’islam ». En outre, comme cela a été indiqué à Fides, l’église évangélique a précisé que sa campagne de prière sur Facebook « est pensée et s’adresse seulement aux fidèles chrétiens ». Elle s’adresse en particulier aux 60% de la population chrétienne malaisienne (sur un total de 2,8 millions de croyants) qui pratiquent le culte en langue Bahasha Malaysia, la langue locale. Dans cette langue, en effet, il n’existe aucun autre terme pour indiquer Dieu à part celui d’Allah. Il s’agit de fidèles résidant surtout dans les provinces de Sabah et Sarawak, dans le Bornéo malaisien. (PA) (Agence Fides 20/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches