http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-18

ASIE/MALAISIE - Affrontement légal entre l’Eglise et le gouvernement à propos de l’usage du terme Allah – prise de position du Nonce apostolique en faveur du dialogue

Kuala Lumpur (Agence Fides) – L’opposition entre l’Eglise catholique et le gouvernement malaisien en ce qui concerne l’usage du terme Allah pour indiquer Dieu dans la Bible et dans les publications chrétiennes s’enrichit d’un nouveau chapitre : ainsi que l’indique à Fides l’Eglise locale, ces jours derniers, l’Eglise catholique a présenté au tribunal une instance d’annulation du recours présenté par le gouvernement en 2009. L’Eglise catholique avait lancé une procédure judiciaire en 2008 à l’encontre d’une disposition du gouvernement malaisien qui interdisait l’usage du terme Allah de la part des chrétiens. En 2009, un tribunal a donné raison à l’Eglise catholique et le gouvernement avait par la suite présenté un recours devant la Haute Cour qui n’a toujours pas été examiné à ce jour.
Les chrétiens considèrent qu’utiliser le terme Allah pour appeler Dieu constitue un droit qui concerne 60% des chrétiens malaisiens, lesquels pratiquent le culte en langue Bahasha Malaysia. Dans cette langue locale en effet, il n’existe pas d’autre terme pour dire Dieu que celui d’Allah, comme cela est également le cas pour les chrétiens qui vivent dans le monde arabe.
Le nouveau Nonce apostolique en Malaisie, S.Exc. Mgr Giuseppe Marino, s’est lui aussi exprimé publiquement sur la ligne du dialogue interreligieux. Le Nonce a en effet affirmé que « la religion ne peut être source de discorde dans la société ». Certains groupes musulmans avaient interprété un certain nombre de déclarations de Mgr Marino de manière déformée et le gouvernement malaisien avait invoqué le principe de « non ingérence » dans la question légale en cours entre l’Eglise et le gouvernement. A l’occasion d’une rencontre avec le Ministre des Affaires Etrangères, Datuk Seri Anifah Aman, le Nonce a mis un terme à l’équivoque, affirmant que « il n’a jamais fait partie de ses intentions d’interférer dans les affaires intérieures de la Malaisie ». « En tant que Nonce apostolique – affirme le Nonce dans une note envoyée à Fides – je crois fermement que le dialogue interreligieux est le moyen de promouvoir de bonnes relations entre les peuples de fois différentes qui peuvent découvrir la beauté de la foi des autres » affirmant par ailleurs « l’engagement dans le cadre de cette mission ».
Sur un total de 28 millions d’habitants, les chrétiens malais représentent environ 10% de la population alors que les musulmans constituent 61% de cette dernière. Les relations entre la Malaisie et le Saint-Siège ont été instaurées en 2011. (PA) (Agence Fides 18/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

ASIE/MALAISIE