http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-18

ASIE/COREE DU SUD - Marche pour la paix à la frontière entre les deux Corées et prière pour la réconciliation

Séoul (Agence Fides) – Des fidèles catholiques marcheront et prieront pour la paix dans la zone démilitarisée entre les deux Corées ainsi que cela a été indiqué à Fides. Il s’agit de l’une des initiatives qui caractérisent les mois de juillet et août 2013, lesquels représentent pour l’Eglise coréenne « un temps spécial pour prier en faveur de la réconciliation et de l’unité du peuple coréen ». A l’occasion du 60ème anniversaire de la conclusion de l’armistice entre les deux Corées, le 27 juillet 1953, la Commission pour la Réconciliation du Peuple coréen de la Conférence épiscopale de Corée a annoncé des activités et des programmes spéciaux, exhortant les Diocèses et tous les fidèles à prier intensément. Dans un message envoyé à l’Agence Fides, la Commission présidée par S.Exc. Mgr Pierre Lee Ki-heon, Evêque d’Uijeongbu, rappelle que « nonobstant l’armistice signé, la péninsule coréenne se trouve encore de facto dans un état de guerre, en ce qu’un traité de paix définitif n’a pas été signé ». C’est pourquoi, il est encore urgent « de prier et de s’engager en faveur de la paix », les événements qui sont proposés aux fidèles pouvant constituer « des pierres miliaires en faveur de la paix dans la péninsule coréenne ».
La Commission a déjà lancé en juin une « chaîne de prière, afin d’invoquer l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie pour la paix dans la péninsule coréenne ». Elle a ensuite proposé la célébration de Messes ayant pour intention particulière la paix et a organisé un symposium dédié au thème : « la paix dans la péninsule coréenne : comment la construire ? ». La Commission a en outre lancé l’initiative à haute valeur symbolique de la marche pour la paix, qui traversera la zone démilitarisée entre les deux Corées, du 26 juillet au 1er août 2013. La zone, symbole notoire de la guerre, sera redéfinie « Chemin de la paix ».
Ces initiatives – affirme la note envoyée à Fides – « entendent annoncer que nous avons besoin d’une vraie paix, et non pas d’un cessez-le-feu précaire, en vigueur depuis 60 ans. Il est urgent de raviver la passion des fidèles en faveur de la réconciliation et de l’unité du peuple coréen, afin de construire une paix authentique dans la péninsule coréenne et de se préparer à l’évangélisation de la Corée du Nord en aidant les fidèles afin qu’ils deviennent apôtres de paix ». (PA) (Agence Fides 18/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network