http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-12

ASIE/PHILIPPINES - Message du Centre pour le dialogue interreligieux Silsilah pour un ramadan de justice et de réconciliation

Zamboanga City (Agence Fides) – Le mois du ramadan est « un moment spécial pour renouveler l’amitié et la solidarité entre chrétiens et musulmans » : c’est ce qu’affirme le Message diffusé pour l’occasion par le Centre pour le dialogue interreligieux Silsilah ayant son siège à Zamboanga, dans l’île de Mindanao (dans le sud des Philippines). Le centre en question a été fondé voici plus d’un quart de siècle par le Père Sebastiano D’Ambra, PIME. « Nous espérons que le ramadan – affirme le texte envoyé à l’Agence Fides – sera célébré dans un esprit d’amitié et de réconciliation et que les nouveaux gouvernants élus aux Philippines serviront le peuple avec justice et équité ».
Le message rappelle « la souffrance de nombreux frères et sœurs musulmans du monde entier, surtout en ce moment dans des pays comme la Syrie, la « Palestine », l’Egypte, le Pakistan et dans d’autres régions du monde ». Le texte cite en particulier la souffrance « de nombreux musulmans aux Philippines et spécialement dans les zones de Mindanao ». « Pourquoi tant de souffrance ? » - se demande Silsilah, proposant des réponses, telles que l’abus de pouvoir, l’usage de drogues illégales et nombre d’autres activités illégales et immorales. Le silence accompagne souvent de tels problèmes, et ce à cause de la peur mais « notre silence perpétue souvent la discrimination, la pauvreté, les injustices, la corruption et l’illégalité ». Le ramadan – poursuit le texte – « rappelle aux musulmans du monde l’importance du jeûne et de la prière comme manière d’être plus proches de Dieu et de prendre soin des plus nécessiteux. Le ramadan constitue une occasion importante de purification. Les chrétiens sont reconnaissants envers les musulmans pour leur avoir donné cet exemple ».
Silsilah rappelle que chrétiens et musulmans « sont liés comme frères et sœurs, membres de la même famille humaine, créés par le même Dieu qui les aime tous ». « C’est cela le Silsilah (terme qui signifie chaîne NDR) que nous devons construire ensemble, en travaillant dur afin de construire ensemble un dialogue qui soit signe de la présence de Dieu parmi nous » comme le coran et la Bible encouragent à le faire, remarque le document.
« Puisse le mois du ramadan devenir un moment spécial pour les musulmans afin qu’ils se souviennent de ce message et pour les chrétiens et les personnes d’autres religions du monde afin qu’ils se comportent ensemble de manière harmonieuse » souhaite le message. « Les différences culturelles et religieuses – conclut-il – ne doivent pas constituer un motif de mépris réciproque mais plutôt une occasion pour travailler ensemble en faveur du Bien commun », sans « fermer les portes du cœur à des personnes provenant de fois et de cultures différentes » mais en appréciant « ce que nous avons en commun, convaincus que nous avons tous les mêmes droits et la même dignité ». (PA) (Agence Fides 12/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network