http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-10

ASIE/PHILIPPINES - Message des Evêques consacrant la nation à Marie, pour le Bien commun

Manille (Agence Fides) – Consacrer la nation à la Très Sainte Vierge Marie afin de pouvoir disposer de la lumière pour relever les difficiles défis pastoraux de la nation : c’est ce que font les Evêques des Philippines dans un message rendu public au terme de l’Assemblée plénière de la Conférence épiscopale, qui a eu lieu à Manille du 6 au 8 juillet, et envoyé à l’Agence Fides. Le texte indique que, dans chaque Diocèse, a commencé une consécration particulière au Cœur Immaculé de Marie, qui s’achèvera en novembre 2013, en tant qu’acte conclusif de l’Année de la Foi. Le communiqué de la Conférence épiscopale, parvenu à Fides, indique que le peuple philippin est « un peuple aimant Notre-Dame », les Evêques s’engageant à « œuvrer en vue de la croissance de leur foi et de celle du peuple de Dieu » pour être « des annonciateurs efficaces de vérité, de justice, de paix et d’amour sous la conduite du Pape François ».
Une foi mûre a un impact sur la société et sur la vie de la nation. Le message des Evêques rappelle la délicate question de la loi injuste sur la « santé reproductive » (RH Bill). « Nous sommes décidés à faire de notre mieux pour préserver la vie et la famille dans notre pays » indique le texte.
La partie centrale du message évoque les thèmes de la transparence et du Bien commun, présentant une évaluation critique des élections de mi-mandat, qui ont eu lieu dans le pays à la mi-mai 2013. Les Evêques se déclarent « très préoccupés » parce que, dans de nombreux cas, les pré requis de base en matière de transparence n’ont pas été respectés et que « de nombreux électeurs ont été privés des droits civils à cause de listes électorales confuses ». Le message dénonce en outre avec consternation « le commerce massif de voix » et le phénomène perdurant des « dynasties politiques », qualifié quant à lui de « déplorable ». « Il faut étudier comment insérer dans la formation politique de notre peuple les principes de la bonne administration et du bien commun » remarque le texte.
L’Assemblée de l’Episcopat a également affronté d’autres questions importantes pour la nation, telles que le processus de paix à Mindanao, la mise en œuvre rapide du programme de réforme agraire et la protection de l’environnement. Les Evêques ont enfin évoqué l’organisation de la prochaine Journée mondiale de la Jeunesse de Rio de Janeiro et les préparatifs de l’Année eucharistique internationale qui aura lieu à Cebu en 2016. (PA) (Agence Fides 10/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network