http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-04

AMERIQUE/BOLIVIE - Pour le responsable de la Pastorale des Prisons, « les établissements pénitentiaires sont devenus des magasins humains surpeuplés »

La Paz (Agence Fides) – « Les prisons de notre pays sont des magasins humains surpeuplés, qui sont remplis à 200% de leurs capacités d’accueil » a déclaré le responsable de la Pastorale des Prisons en Bolivie, le Père Leonardo Da Silva.
La situation des prisons du pays est devenue une véritable urgence après la fermeture, ces jours derniers, de la prison San Pedro de La Paz, et le transfert des détenus qui s’y trouvaient dans les prisons situées en zone rurale. Le Père Da Silva, indique une note envoyée à Fides, avait depuis longtemps dénoncé les conditions effroyables des prisons et proposé des solutions afin d’améliorer la situation mais sans recevoir de réponse de la part des autorités.
« Déplacer les personnes d’une prison à une autre ne constitue pas une solution. Tous devraient rechercher des changements structurels profonds avec les autorités et les institutions qui oeuvrent dans ce domaine » a déclaré le Père Da Silva. « Il existe de nombreux problèmes urgents tels que le surpeuplement, les personnes qui attendent depuis des années une condamnation définitive, la présence de mineurs dans les prisons, la santé des détenus et d’autres encore » a conclu le prêtre. (CE) (Agence Fides 04/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network