http://www.fides.org

Dépêches

2013-07-03

ASIE/PAKISTAN - Discrimination et haine : point de situation sur les problèmes des minorités chrétiennes de la part de l’Eglise et de la société civile

Lahore (Agence Fides) – Prendre conscience de la discrimination, des injustices, des préjudices dont sont victimes les chrétiens au Pakistan – qui représentent quelques 3% de la population – et les signaler clairement au nouveau gouvernement : c’est dans ce but que des responsables chrétiens de différentes confessions, des prêtres, des chercheurs, des avocats, des activistes des droits humains, se sont rencontrés et ont discuté ces jours derniers à Lahore, remarquant « la détérioration de la situation des chrétiens et les menaces croissantes (que font peser NDT) des extrémistes islamiques sur les minorités ». Le fruit de la rencontre a été un Memorandum parvenu à l’Agence Fides, qui fait le point sur la situation et sera envoyé aux institutions civiles. Fides propose une synthèse de ce texte, qui indique les questions les plus importantes pour la vie des chrétiens au Pakistan.
1. Discrimination religieuse. Les communautés chrétiennes et associations reçoivent fréquemment des plaintes à propos de telles questions. Les minorités vivent dans la peur et sont discriminées par religion, culture et strate sociale. Les chrétiens sont victimes d’abus contre la dignité humaine et généralement considérés comme des « citoyens de 2nde zone ».
2. Persécution économique. La loi prévoyant que 5% des emplois publics doivent être destinés aux membres des minorités religieuses n’est pas appliquée par le gouvernement central. Dans de nombreux services publics, ne sont acceptés que des musulmans alors que les employés chrétiens ne perçoivent pas leur salaire. Les chrétiens sont privés du droit au travail dans le secteur privé sur la seule base de leur foi.
3. Haine religieuse. Il s’agit de l’un des problèmes les plus graves. Des groupes radicaux et extrémistes islamiques affirment que le Pakistan est une terre réservée aux musulmans et qu’il ne devrait pas exister de pakistanais non musulmans. Cette mentalité génère l’insécurité parmi les minorités.
4. Loi sur le blasphème. La promulgation et l’abus du recours à la loi sur le blasphème à l’encontre des chrétiens pakistanais sont l’une des principales préoccupations. La loi continue d’être utilisée abusivement et instrumentalisée dans le cadre de controverses privées et ne prévoit pas de peines pour ceux qui formulent de fausses accusations.
5. Violence et impunité. Les chrétiens sont victimes de violences sur base religieuse. Des épisodes de violence de masse – tels que l’incendie de la Joseph Colony de Lahore en mars dernier – mais également de violence dans la vie privée et sociale sont enregistrés. Les violences en question demeurent dans la plupart des cas impunies.
6. Préjugés dans les textes scolaires et dans les écoles. Les écoles publiques du Pakistan sont « des fabriques de haine ». Dans les écoles sont en effet utilisés des manuels qui discréditent les minorités chrétiennes et hindoues et contribuent à créer un climat de haine et de préjugés dans les esprits des jeunes. (PA) (Agence Fides 03/07/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network