http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-27

AFRIQUE/SIERRA LEONE - Décès du Père « Beppi » Berton, apôtre des enfants-soldats de Sierra Leone

Freetown (Agence Fides) – Le Père Giuseppe Berton, SX, apôtre des enfants-soldats de Sierra Leone, s’est éteint dans la soirée du 25 juin, en la maison mère des Xavériens, à Parme.
Dans une note envoyée à l’Agence Fides, l’actuel Supérieur des Xavériens, le Père Carlo Di Sopra, en fait mémoire en ces termes : « Le Père Beppi a toujours été en Sierra Leone un volcan actif, plein d’audace humaine et missionnaire, notamment grâce à la collaboration d’agences comme la CRS américaine, la Caritas, et d’amis et bienfaiteurs italiens. Dans toutes les activités et initiatives, il visait à cela : former des personnes – hommes et femmes – libres, conscientes et autosuffisantes, capables de soutenir leur propre famille et de faire développer la société. Maintenant, « le volcan » s’est éteint mais sur sa terre lavique, des milliers de personnes se sont enracinées profondément et porteront du fruit ».
Un autre confrère, le Père Vincenzo Munari déclare : « J’ai vécu les dernières années à Kissy (Freetown) avec le Père Berton. Ce qui m’étonne le plus est que tant de monde le connaisse, en particulier dans la périphérie de Freetown ! Il est sur la bouche de tous, au point que, même quand c’est moi qui passe et bien que je ne lui ressemble pas du tout, les enfants crient : « Père Berton ! Père Berton ! ».
Ses activités avec les enfants-soldats lui ont permis d’avoir des contacts et des rapports avec des milliers de jeunes, qui sont désormais les plus entreprenants de Freetown. Grâce à son affection et encouragés par son aide, ils ont pu lancer une petite activité, ce qui les a racheté d’un douloureux passé que tous veulent oublier ».
Depuis juin de l’an dernier, le Père Berton était soigné à Parme. Dernièrement, il avait dû être hospitalisé pendant un mois et était sorti de l’hôpital le 19 juin. Né à Marostica (Vicence) le 5 février 1932, il avait 81 ans.
De 1973 à la veille de sa mort, le Père Berton – connu de tous avec le surnom de « Père Beppi » - a vécu et exercé son ministère en Sierra Leone, se dédiant surtout à la pastorale missionnaire et à l’activité sociale dans le Diocèse de Makeni puis dans la capitale, Freetown.
Au cours de la guerre en Sierra Leone (1992-2000), il a connu les enlèvements de la part des rebelles, qui abusaient également des enfants-soldats en leur infligeant des mutilations et des violences en tout genre. Depuis lors, il avait lancé des projets qui ont permis de réhabiliter des milliers de jeunes, les restituant peu à peu à la vie normale et à la société.
Dans un entretien accordé à Fides en 2004 (voir Fides 29/01/2004), le Père Berton déclarait : « le défi le plus important que nous devons relever est celui de récupérer l’identité de ces personnes. Ce sont encore des enfants parce qu’ils ont sauté certaines étapes de leur évolution psychologique mais ils ont également déjà vécu des expériences terribles au cours de la guerre civile. Ayant participé aux violences qui ont bouleversé le pays en outre, la population civile ne réussit pas toujours à les accepter et à les aider à retrouver une existence normale ».
Pour ce dévouement suprême, le Père Berton a reçu durant sa vie différentes récompenses prestigieuses de la part d’organismes internationaux, dont l’ONU. En 2001, le Secrétaire général de l’ONU de l’époque, Kofi Annan, voulut le rencontrer personnellement et visiter le centre de réhabilitation de Kissy, aux portes de Freetown. Suite à cette visite, le Père Berton fut appelé à rendre témoignage dans le cadre de différents congrès internationaux, rencontrant l’attention d’assemblées nombreuses en tant « qu’expert en réhabilitation humanitaire ». (L.M.) (Agence Fides 27/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network