http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-25

AFRIQUE/EGYPTE - Message de remerciement à l’armée de la part de l’Eglise copte orthodoxe

Le Caire (Agence Fides) – En vue de la grande manifestation contre le gouvernement Morsi prévue pour le 30 juin prochain, premier anniversaire de son arrivée au pouvoir, et organisée par les forces d’opposition, l’Eglise copte orthodoxe a publié un message d’appréciation et de remerciement à l’armée égyptienne. Le texte, rendu public lundi 24 juin, exalte « le grand rôle joué par nos forces armées » dans le passage dramatique vécu par l’Egypte et exprime un soutien plein et entier aux récentes déclarations des plus hautes autorités militaires relatives à la nécessité de faire face au danger d’un krach de l’ensemble de la nation.
Ces derniers jours, face aux tensions que traverse la société égyptienne, les hautes autorités militaires avaient réaffirmé publiquement leur intention de demeurer au service du peuple et de conjurer de toute manière la ruine qui menace l’ensemble du pays. L’intervention de l’Eglise copte orthodoxe semble reconnaître à l’armée le rôle de force d’équilibre dans l’affrontement qui oppose les forces d’opposition au gouvernement Morsi, appuyé par les secteurs islamistes de la société égyptienne.
Entre temps, à Minya, en Haute Egypte, l’Evêque copte catholique, S.Exc. Mgr Botros Fahim Awad Hanna, a organisé du 24 au 26 juin trois jours de prière pour la situation critique que traverse l’Egypte et ce en vue de la manifestation. Dans un message diffusé dans toute l’Eparchie, Mgr Hanna a demandé entre autre de prier pour tous les gouvernants afin que « le Seigneur les illumine et les conduise à œuvrer pour le bien de tous selon le cœur de Dieu ». Mgr Hanna a également réaffirmé le refus de la violence « d’où qu’elle vienne et quelques soient les motifs par lesquels on tente de la justifier », soulignant que l’Eglise n’intervient pas directement en politique mais encourage les fidèles à « étudier et évaluer tous les courants et toutes les initiatives politiques afin de pouvoir discerner et faire leur choix dans la liberté, selon leur conscience ». (GV) (Agence Fides 25/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network