http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-25

AFRIQUE/TOGO - Appel des Evêques : « la paix sociale est menacée, œuvrons pour la réconciliation »

Lomé (Agence Fides) – « Lorsque la paix sociale est menacée, aucun disciple du Christ ne peut se réfugier dans l’indifférence ni se soustraire à l’appel évangélique à être artisan de paix ». C’est ce qu’écrivent les Evêques du Togo dans le message publié au terme de leur Session ordinaire. « Face à l’augmentation de la tension et du mécontentement – affirme le document – tout citoyen a l’obligation d’œuvrer afin d’éviter que le pays ne se retrouve pris dans l’engrenage de la violence et de la destruction de notre héritage commun ».
La tension dans le pays s’est accrue à compter de janvier dernier lorsque des incendies criminels a détruit les marchés de Kara et de Lomé, heureusement sans faire de victimes. « Depuis ces incidents, bien d’autres événements malheureux se sont produits et notre pays a considérablement régressé au plan de la confiance entre les citoyens et les Institutions » affirme le message.
Les protestations des jeunes causées par les difficiles conditions économiques et les réactions de la police ont provoqué des incidents qui ont fait des victimes et causé des dommages matériels alors que les négociations entre le gouvernement, l’opposition et la société civile s’avèrent difficiles. « Tout cela fait redouter une explosion de violence si aucune démarche courageuse et inclusive n’est entreprise dans le sens de la conciliation entre les partis et plus généralement entre les Togolais et les Togolaises » écrivent les Evêques.
En vue des prochaines élections législatives, les Evêques demandent à tous de travailler afin que le scrutin soit « libre, transparent et équitable ».
« Les générations présentes et futures de même que l’histoire nous jugeront sévèrement si nous ne choisissons pas, dès aujourd’hui, la voie de la sagesse » conclut le message. (L.M.) (Agence Fides 25/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network