http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-19

ASIE/TERRE SAINTE - Appel en faveur des écoles chrétiennes de Gaza de la part du responsable des écoles du Patriarcat latin de Jérusalem

Jérusalem (Agence Fides) – « Il est désormais temps que les Parlements, les institutions éducatives et l’ensemble du monde de l’instruction élèvent la voix à propos de ce qui pourrait bientôt se passer à Gaza, se faisant écouter également par les responsables politiques palestiniens. Nos écoles seraient mises en crise par les nouvelles mesures prévues par ceux qui exercent le pouvoir politique dans la bande de Gaza ». C’est ainsi que le Père Faysal Hijazin, responsable des écoles du Patriarcat latin de Jérusalem, contacté par l’Agence Fides, appelle à la mobilisation internationale du monde de l’instruction en défense des cinq écoles chrétiennes présentes dans la bande de Gaza, écoles qui risquent d’être lourdement pénalisées par les récentes mesures adoptées par le gouvernement dominé de manière hégémonique par les islamistes de Hamas. Une norme émanée en avril dernier par le Ministère de l’instruction local dont l’entrée en vigueur est prévue pour septembre prochain établit que désormais l’ensemble des classes de tous les établissements d’enseignement, quel que soit leur niveau, devra obligatoirement être réparti par sexe alors que les enseignants ne pourront plus tenir de leçons à des élèves du sexe opposé de plus de 9 ans. « Ceci créera – note le Père Hijazin – des problèmes de gestion pour nos écoles. Nous devrons trouver de nouveaux espaces, recruter de nouveaux personnels ». Au-delà de l’aspect logistique, la mesure impressionne par l’étroitesse d’esprit qu’elle exprime. « Nous travaillons afin d’enrichir Gaza – fait remarquer le Père Hijazin – en l’ouvrant à la variété des cultures. Les gens envoient leurs enfants dans nos écoles afin qu’ils puissent assimiler cette ouverture de vue ». Le responsable des écoles du Patriarcat latin de Jérusalem dément en revanche les rumeurs selon lesquelles le gouvernement de Hamas voudrait empêcher les jeunes musulmans de fréquenter les écoles chrétiennes. « Jusqu’ici, je n’ai rien entendu de ce genre », répète le Père Hijazin. Le Ministère de l’instruction à Gaza a lui aussi démenti de telles rumeurs ayant circulé dans la presse israélienne, les qualifiant de « mensonges sans fondement » visant à créer des tensions entre musulmans et chrétiens. Il a par ailleurs réaffirmé qu’au sein de la bande de Gaza, tout jeune est libre de choisir l’école qu’il fréquente. (GV) (Agence Fides 19/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel