http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-14

ASIE/PAKISTAN - Chrétiens victimes d’abus et d’usure au Pendjab

Lahore (Agence Fides) – Un chrétien victime d’usuriers musulmans violents et un autre enlevé et torturé pendant une nuit entière : telles sont les deux dernières « histoires ordinaires d’abus » signalées à l’Agence Fides par les chrétiens du Pendjab. Les deux épisodes ont eu lieu ces jours derniers à Lahore, capitale de la province, actuellement gouvernée par la Pakistan Muslim League-N et guidée par le Président de l’Assemblée provinciale, Shahbaz Sharif, frère du nouveau Premier Ministre pakistanais Nawaz Sharif.
Ainsi que l’a appris Fides, au cours de ces derniers jours, Aftkhar Masih, jeune balayeur chrétien, a été enlevé en plein jour durant son travail par un certain nombre de musulmans armés et par deux agents de police. Masih a été placé en isolement, roué de coups et torturé pendant une journée et une nuit avant d’être identifié par la police et relâché. Le jeune homme, qui a maintenant de graves problèmes aux reins suite aux coups reçus, a eu la force de déposer plainte pour les abus subis. Selon la reconstruction de l’ONG LEAD (Legal Evangelical Association Development), l’épisode est une vengeance privée d’un certain nombre de jeunes musulmans suite à des litiges personnels avec le jeune chrétien.
Le second épisode concerne Riaz Masih, citoyen chrétien de Lahore, employé dans le secteur de la santé. Riaz, marié et père de cinq enfants, avait acquis en 2009 un téléviseur et d’autres articles au magasin d’Asghar Ali Rubani, un musulman, et ce pour un montant de 44.000 roupies pakistanaises (soit environ 440 USD). Bien qu’ayant payé l’ensemble de la somme dans le délai prévu, Riaz a été contraint sous la menace et par le biais d’intimidations à verser des intérêts pour un total de 200.000 roupies pakistanaises environ (soit environ 2.000 USD). Mais l’affaire ne s’achève pas là. Au cours de ces dernières semaines, un groupe de musulmans a fait irruption à son domicile, le rouant de coups, ainsi que son épouse et ses enfants, et prétendant le paiement de 400.000 roupies pakistanaises supplémentaires (soit environ 4.000 USD). Riaz s’est adressé à la police, qui n’a cependant entrepris aucune action à l’encontre des usuriers. En outre, le commerçant a porté plainte contre Riaz pour diffamation et l’un de ses enfants a même été arrêté.
Les chrétiens demandent à ce que « les coupables soient punis et que la justice soit rendue à une famille chrétienne innocente ». « Il n’y a pas de doute que les chrétiens sont victimes de tels épisodes à cause de leur foi et parce qu’ils sont considérés comme pauvres et sans défense, et par suite vulnérables à tout type d’outrage » écrit l’ONG LEAD dans une note parvenue à Fides. (PA) (Agence Fides 14/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network