http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-13

ASIE/EGYPTE - Renvoi de la visite du Patriarche Matthias I en Egypte – Aucune « médiation copte » orthodoxe à propos de la digue éthiopienne (mise à jour)

Alexandrie (Agence Fides) – Le Patriarche de l’Eglise orthodoxe d’Ethiopie, Matthias I, a renvoyé sine die sa visite de quatre jours en Egypte qui aurait dû avoir lieu à compter du 17 juin. Le forfait dément de facto les hypothèses ayant circulées sur la possibilité d’une « médiation ecclésiale » conduite par le Patriarche orthodoxe éthiopien et par le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, à propos de l’épineuse question de la digue dite de la Grande Renaissance qui crée actuellement des tensions entre l’Egypte et l’Ethiopie.
Selon des sources égyptiennes consultées par Fides, Tawadros II a rencontré mardi 11 juin un certain nombre de responsables politiques égyptiens appartenant à l’Eglise copte afin de recueillir des informations et des suggestions, y compris en ce qui concerne l’affaire de la digue. A cette rencontre, qui a eu lieu au Monastère Anba Bishoy de Wadi Al-Natrun, dans les environs d’Alexandrie, ont participé également l’ancien Ministre du Tourisme, Mounir Fakhry Abdel-Nour, et l’ancien Conseiller du Président Morsi, Samir Morcos. La discussion s’est concentrée sur la manière dont garantir l’afflux de l’eau du Nil en Egypte selon le débit nécessaire aux besoins vitaux du pays et de son économie.
Le gouvernement égyptien craint que le projet éthiopien de la digue dite de la Grande Renaissance puisse avoir un impact négatif sur le volume des eaux du Nil jusqu’à présent à disposition de l’économie et des besoins primaires de la population. Déjà à la fin du mois de mai, l’Ethiopie avait commencé à dévier le cours du Nil bleu en direction de la digue en construction.
Au cours de ces dernières semaines, des indiscrétions – ensuite démenties avec force par le Patriarcat copte orthodoxe – avaient circulé, selon lesquelles le gouvernement égyptien aurait demandé l’intermédiation de Tawadros II afin de résoudre les problèmes avec Addis Abeba.
Les autorités éthiopiennes ne se sont pour l’heure pas montrées intentionnées à revoir leur projet. Selon l’Institut égyptien de programmation nationale, l’Egypte aura besoin, d’ici 2050, de 21 milliards de m3 d’eau par an supplémentaires par rapport aux 55 millions qui répondent actuellement aux besoins nationaux.
L’Eglise orthodoxe d’Ethiopie a été juridiquement liée au Patriarcat copte d’Alexandrie jusqu’en 1959, date à laquelle elle a été reconnue comme Eglise autocéphale par le Patriarche copte orthodoxe Cyrille VI. (GV) (Agence Fides 13/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network