http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-07

AFRIQUE/RD CONGO Dénonciation de nouvelles violences à l’encontre des civils au Nord Kivu de la part de l’ONU

Kinshasa (Agence Fides) – Des exécutions sommaires ainsi que d’autres graves violations des droits humains ont été commises au Nord Kivu (Est de la République démocratique du Congo) et en particulier dans la localité de Pinga et dans ses environs. C’est ce que dénonce un communiqué de la MONUSCO (Mission d’observation de l’ONU en RDC) qui accuse la milice Mai-Mai Sheka et celle de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APLCS) d’être responsables de violations du droit international humanitaire au cours de leurs combats. Parmi les victimes de ces actes de violence se trouvent plusieurs enfants.
Le communiqué rappelle qu’en août 2010, Ntabo Ntaberi Sheka, responsable du groupe Mai-Mai qui porte son nom, avait été frappé avec ses hommes d’un mandat d’arrêt émis par les autorités judiciaires congolaises pour crimes contre l’humanité, saccage et enlèvement de personnes.
Les combattants de Sheka seraient impliqués dans des viols de masse et d’autres violations des droits humains perpétrés sur l’axe Kibua-Mpofi, dans le territoire de Walikale entre le 30 juillet et le 2 août 2010.
Au Nord Kivu est actuellement en cours le déploiement de la Brigade d’intervention rapide de l’ONU chargée de fournir un soutien à la MONUSCO en ce qui concerne le désarmement des différents groupes armés présents dans la région. (L.M.) (Agence Fides 07/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network