http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-06

AFRIQUE/ANGOLA – Expulsion de plus de 52.000 congolais d’Angola en trois semaines : dénonciation de cas de violence sexuelle de la part d’une ONG

Luanda (Agence Fides) – Ce sont 52.231 personnes qui ont passé, au cours de ces dernières semaines, la frontière entre l’Angola et la République démocratique du Congo, suite à une procédure d’expulsion de la part des autorités de Luanda. C’est ce qu’indique l’ONG Médecins du Monde qui dénonce le fait que les expulsions interviennent souvent dans des conditions violentes.
« Au début du mois de mai – affirme un communiqué de l’ONG – l’Angola a lancé un ultimatum aux congolais se trouvant en situation irrégulière. Actuellement, des personnes expulsées passent la frontière et ceci intervient dans des conditions très douloureuses. Souvent les femmes sont violées ».
Les congolais expulsés se trouvent désormais en graves difficultés en ce qu’ils sont privés d’assistance et de ravitaillement. Outre au Kasai oriental, les personnes expulsées par l’Angola se trouvent également dans d’autres régions de RDC. Le 22 mai dernier, la société civile de Tembo, dans le territoire de Kasongo-Lunda, en province de Bandundu, avait lancé un appel aux autorités de Kinshasa afin qu’elles fournissent des aides en termes d’habillement et autre à quelques 5.000 congolais expulsés par l’Angola et arrivés la semaine précédente. Quatre jours plus tard, l’Administrateur du territoire de Kapanga en province du Katanga, avait lancé un appel en faveur de 200 autres congolais expulsés se trouvant dans des conditions précaires. D’autres ont par ailleurs été accueillis sur le territoire de Muanda (Bas Congo). (L.M.) (Agence Fides 06/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network