http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-04

AFRIQUE/NIGER - L’assaut à la prison de Niamey, révélateur de liens entre Boko Haram et les groupes djihadistes présents au Mali

Niamey (Agence Fides) – L’assaut mené contre la prison de Niamey (voir Fides 03/06/2013) a été conduit par un commando de la secte islamique nigériane Boko Haram. C’est ce qu’affirme le Ministre de la Justice du Niger qui a révélé que parmi les 22 évadés se trouve également un responsable d’Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI), l’un des trois groupes djihadistes ayant occupé le nord du Mali et attaqués par les troupes françaises et alliées dans le cadre de l’opération SERVAL.
« Entre le MUJAO et Boko Haram existent des connivences désormais prouvées » déclare à l’Agence Fides depuis Niamey le Père Mauro Armanino, SMA, se référant à un autre des groupes djihadistes actifs dans le nord du Mali, le Mouvement pour l’unité et la djihad en Afrique occidentale (MUJAO).
A la question de savoir si le Niger risque désormais de devenir le trait d’union entre les groupes djihadistes opérant dans la zone sahélo saharienne (Mali, sud de l’Algérie et de la Libye, nord du Niger) et le mouvement nigérian Boko Haram, le missionnaire répond comme suit. « Il s’agit d’un risque réel notamment parce qu’une partie de la population Houssa se trouve au Niger et une autre au Nigeria. Boko Haram est certainement présent également de notre côté de la frontière ».
« J’écrivais depuis longtemps dans des articles que le problème n’était pas de savoir s’il se passera quelque chose à Niamey mais quand – souligne le missionnaire. Et ce parce que le gouvernement du Niger, qui est un pays à 98% islamique, a choisi son camp, en envoyant des troupes combattre au Mali et en accueillant des militaires français et des drones américains sur son territoire. Je comprends qu’il s’agit là de choix compliqués mais il n’est pas possible de ne pas s’attendre à une réaction de ce genre ».
« La population est préoccupée. On cherche encore à reconstruire les dynamiques de l’assaut contre la prison mais les polémiques ne manquent pas. En effet, un journal local titre : « l’évasion dévoile les carences du système » conclut le Père Armanino. (L.M.) (Agence Fides 04/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network