http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-04

EUROPE/ESPAGNE - Des millions d’enfants, victimes du trafic d’êtres humains et vendus comme esclaves de par le monde

Madrid (Agence Fides) – Le 12 juin prochain marquera la Journée contre le travail des mineurs et, à cette occasion, les Missions salésiennes, dans le cadre de leur campagne « No estoy en venta » (je ne suis pas en vente NDT) ont dénoncé le fait que plus d’un million d’enfants de par le monde sont victimes du trafic d’êtres humains alors que 9 autres millions de mineurs sont esclaves. Les missionnaires affirment qu’en Afrique occidentale, plus de 300.000 enfants et jeunes sont vendus et finissent dans les rangs de la mafia qui, à son tour, les revend afin de les faire travailler comme domestiques, dans les champs, les mines, sur les marchés ou d’en faire des prostituées. Bien que les pays de la zone – Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Gabon, Mali, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo – aient signé les conventions internationales de protection des mineurs, les Etats en question n’investissent pas les ressources nécessaires et il est ainsi plus facile aux bandes criminelles de parvenir à payer un enfant moins de 50,00 €uros, en promettant à sa famille qu’il aura une vie meilleure, une instruction et de l’argent. Parmi les causes principales qui aggravent le phénomène, les missionnaires salésiens indiquent la pauvreté, la demande de main-d’œuvre à bon marché, l’effritement des familles, les conflits, la tradition ou les disparités basées sur le sexe. Ils cherchent à y faire face au travers de maisons d’accueil, d’observateurs aux frontières, d’unités mobiles, de lignes téléphoniques dédiées aux mineurs et de la réinsertion de ces derniers dans leurs familles. (AP) (Agence Fides 04/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network