http://www.fides.org

Dépêches

2013-06-03

AFRIQUE/ZAMBIE - Attaque préméditée contre un rassemblement pacifique se tenant dans une église

Lusaka (Agence Fides) – « L’Oasis Forum et ses membres constituants sont bouleversés et choqués par le comportement des cadres du Front patriotique (PF, parti actuellement aux affaires), qui ont attaqué un rassemblement pacifique de différentes organisations de la société civile se tenant le 31 mai 2013 à l’intérieur de l’église de la Bible Gospel Outreach Church in Africa (BIGOCA) sise dans la bourgade de Matero, à Lusaka ». C’est ce qu’affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides. L’Oasis Forum rassemble les principales confessions chrétiennes de Zambie. Le texte en question a été signé pour l’Eglise catholique par le Père Cleophas Lungu, Secrétaire général de la Conférence épiscopale de Zambie.
« Ces groupes de la société civile s’étaient réunis, dans l’exercice de leurs droits, afin de prier et de protester de manière pacifique contre l’abolition de la part du gouvernement des aides à l’agriculture et de celles concernant l’acquisition de maïs et de carburant » affirme le document qui rejette la responsabilité des événements sur les responsables du PF.
« Le fait que les cadres du PF aient attaqué, armés de bâtons et de toute sorte d’instruments offensifs, des citoyens innocents, des responsables de l’église, des journalistes, des opérateurs télévisuels et un certain nombre d’hommes politiques dans une église est un fait sans précédent et absolument bouleversant » souligne le communiqué qui accuse les assaillants d’avoir commis un acte de violence « prémédité et planifié ».
L’Oasis Forum rappelle avoir « déploré la diminution de l’espace mis à disposition de la désapprobation en Zambie. Il faut accorder aux citoyens et aux partis d’opposition des espaces légitimes au sein desquels exprimer des opinions différentes, par exemple, au travers de manifestations pacifiques ».
« Une fois encore, nous demandons à la police d’être impartiale et de protéger à tout moment tous les citoyens. La manière dont la police de Zambie agit actuellement laisse beaucoup à désirer » conclut le communiqué. (L.M.) (Agence Fides 03/06/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network