http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-31

ASIE/SYRIE - Invasion et dévastation de villages chrétiens de la zone d’Homs de la part de bandes armées

Homs (Agence Fides) – La tension est de nouveau élevée dans la zone d’Homs. De violents combats ont été enregistrés ces derniers jours dans le secteur de Qusayr et selon des informations parvenues à Fides par le biais du récit d’un certain nombre de réfugiés, des violences gratuites ont été perpétrées dans des villages chrétiens de la province d’Homs n’abritant que des civils.
Selon les témoignages recueillis par Fides, le 26 mai dernier, la violence de bandes armées – liées selon certains au groupe Jabhat al-Nusra – a concerné le village de Douar, où vivaient environ 100 familles de chrétiens grecs orthodoxes. Douar se trouve le long de la route qui relie Homs à Tartous. Probablement, des groupes armés rebelles, après avoir combattu à Qusayr, entendaient atteindre une école militaire de l’armée syrienne se trouvant dans les environs de Douar. Pour ce faire, ils sont passés par le village de Douar, n’épargnant pas les civils sur leur passage. Deux des habitants, un homme et sa fille, ont été tués chez eux et leur corps brûlés. Toutes les familles du village ont commencé à fuir précipitamment. Les groupes armés ont occupé l’église du village, y plaçant des tireurs embusqués et ouvrant le feu sur la population en fuite, tuant également un garçon de 11 ans et une jeune fille de 18 ans, blessant par ailleurs 10 autres personnes dont deux grièvement. Les rebelles demeurent à l’affût dans l’église et ont retenu avec eux deux chrétiens dont le maire du village, Joseph Jamil Adra. Entre temps, toutes les maisons du village ont été dévastées et incendiées. Les familles qui ont évacué, terrorisées et traumatisées, ont été accueillies dans une Paroisse arménienne orthodoxe à la périphérie d’Homs. Les autorités civiles et les prêtres locaux, en coopération avec la Croix Rouge, pourvoient actuellement à leur assistance primaire, dans des écoles ou auprès d’autres familles.
Une mésaventure du même genre est advenue, voici deux jours, à un autre village chrétien de la province d’Homs. Des groupes armés ont pénétré dans le village d’Oum Sharshouh, dans les environs de Talbisseh, et ont commencé à ouvrir le feu, faisant irruption dans les maisons, dévastant et incendiant tout sur leur passage. Plus de 250 familles chrétiennes ont été contraintes à s’enfuir, suite à l’invasion. « Pourquoi tout cela ? Pourquoi cette haine envers des civils innocents ? », se demande effarée la communauté locale. Selon des informations parvenues à Fides, certains villages de la zone d’Hama connaissent eux aussi des violences sans motivations sur leurs populations civiles. (PA) (Agence Fides 31/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network