http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-27

AFRIQUE - Emigrants du Maghreb, victimes et non pas cause de la crise européenne

Marseille (Agence Fides) – « Les émigrants sont des victimes et non pas la cause de la crise européenne. L’action ecclésiale vise principalement à défendre urgemment l’accueil des migrants ». C’est ainsi que le Directeur de la Commission épiscopale espagnole pour les Migrations, le Père Jose Luis Pinilla SJ, commente, dans une note envoyée à Fides, les conclusions de la rencontre que 19 Evêques et religieux du sud de l’Europe et du nord de l’Afrique ont vécu à Marseille afin de discuter de la réalité de la migration entre les pays du bassin méditerranéen. Le Père Pinilla a rappelé que l’Eglise est aujourd’hui l’une des rares institutions qui agit en faveur des immigrés au travers de la Caritas et des délégations pour les migrations.
La Commission mixte Maghreb-Europe-Méditerranée se réunit tous les deux ans à l’initiative de la Conférence des Evêques d’Afrique du Nord et de la Commission pour le service à l’Eglise universelle de l’Eglise de France. La rencontre, qui a eu lieu au cours de la deuxième semaine de mai, a traité également le thème du printemps arabe dans différents pays et de l’impact des changements intervenus dans la région du Sahel, en Afrique (voir Fides 20/02 et 19/04/2013).
« Ce moment de réflexion et de changement coïncide maintenant avec une situation dans laquelle les chrétiens reçoivent des menaces et font l’objet de violences. La crise s’est aggravée encore davantage comme dans le cas de l’Egypte » – affirme la Commission, demandant – « de promouvoir un dialogue authentique entre les différentes religions ».
Les membres de la Commission mixte Maghreb-Europe-Méditerranée ont également affronté le thème du rôle de l’Eglise dans les pays du sud de l’Europe frappés par la crise, comme l’Espagne, l’Italie et le Portugal. (CE) (Agence Fides 27/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network