http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-25

AMERIQUE/COLOMBIE - Dénonciation de la corruption de la part de l’Evêque de Riohacha

La Guajira (Agence Fides) – Corruption, illégalité, actions des bandes criminelles : tels sont les graves problèmes qui caractérisent le territoire et tenaillent l’administration du département de La Guajira. C’est ce que dénonce l’Evêque du Diocèse de Riohacha, S.Exc. Mgr Hector Salah Zuleta, qui a fait part de ses graves préoccupations suite à la situation difficile de la zone dans une note envoyée à l’Agence Fides. Au micro de Radio Caracol, l’Evêque a rappelé que le Gouverneur de La Guajira fait l’objet de fortes critiques et d’accusations de corruption, qualifiant la situation actuelle de « calamité en ce qu’elle discrédite tous ceux qui ont voté pour lui ».
La note envoyée à Fides par la Conférence épiscopale colombienne indique en effet que le Gouverneur du territoire de La Guajira, Juan Francisco Gomez, a été signalé pour de présumés liens avec ce qu’il est convenu d’appeler bandes criminelles (BACRIM) et pour son implication dans différents cas d’homicide.
L’Evêque de Riohacha a également évoqué l’incompétence des gouvernants de La Guajira au cours de ces dernières années. « Cela fait 30 ans que le département reçoit des dons et des aides. Mais où sont ces dons et ces aides ? Si quelqu’un se propose de les rechercher attentivement, il le trouvera dans les poches de nombreux hommes politiques » a-t-il déclaré. Mgr Salah Zuleta a également déclaré que la corruption est visible dans des secteurs tels que l’instruction, un domaine dont l’Eglise catholique a été exclue après 120 ans d’action méritoire au profit du développement. « L’Eglise a été exclue des contrats de l’instruction publique alors que l’on distribue de l’argent illégalement. Nous ne pouvons permettre que se poursuive le vol de l’argent de pauvres » a achevé Mgr Salah Zuleta. (CE) (Agence Fides 25/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network