http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-21

ASIE/PAKISTAN - Appel au monde politique suite à de nouveaux actes de violence à l’encontre des chrétiens dans le sud du Pendjab

Multan (Agence Fides) – Plus de 250 familles chrétiennes ont été menacées de mort et ont quitté leurs maisons dans le village Chak 31 du district de Khanewal, dans le sud du Pendjab, craignant des attaques de masse et l’incendie volontaire de leur village. Ce qui est arrivé dans le sud du Pendjab « témoigne de l’augmentation des épisodes de violence et d’injustices contre les minorités religieuses au Pakistan » et « rappelle le grave épisode qu’a constitué l’attaque contre la Joseph Colony, quartier chrétien de Lahore, voici deux mois » affirme un rapport envoyé à l’Agence Fides réalisé par deux organisations de la société civile pakistanaise : l’HRCP (Human Rights Commission of Pakistan) et l’ODP (Organization for Development and Peace), engagées dans la promotion de la paix et la défense des droits humains. Alors que le monde politique pakistanais est monopolisé par la formation du nouveau gouvernement après les élections générales, les deux organisations lancent un appel pressant « à toutes les parties concernées, au monde politique, aux partis, à la société civile, aux organisations religieuses afin qu’ils oeuvrent activement afin de mitiger l’intolérance religieuse et de promouvoir la cohésion sociale ». L’appel est lancé « dans l’intérêt du pays et non seulement en vue de la sauvegarde des droits des minorités ».
Chacune des familles mises en fuite par les extrémistes islamiques comptait environ six membres, ce qui fait qu’actuellement, le nombre des fidèles sans abri dépasse les 1.500 âmes. La fuite a été la solution choisie pour éviter un massacre. Ainsi que cela a été indiqué à Fides, tout est né d’une provocation. Voici environ 15 jours, un certain nombre de musulmans ont accusé un commerçant chrétien, Asher Yaqoob, propriétaire d’une petite épicerie, et ses clients chrétiens d’avoir des attitudes peu respectueuses envers l’islam, instiguant leurs coreligionnaires du village voisin, Chak 30 (les villages ruraux sont numérotés et ne disposent pas de nom propre NDR), entièrement peuplé de musulmans. Les chrétiens ont appelé la police mais un officier de police, au lieu de les protéger, est arrivé sur place à la tête de 60 musulmans qui ont commencé à rouer de coups toutes les personnes qu’ils rencontraient et à dévaster maisons et magasins. Des affrontements s’en sont suivis et l’un des agresseurs musulmans, Asif Khan, blessé par balle, est décédé. A la nouvelle de sa mort, la foule a menacé d’attaquer massivement le village et de le livrer aux flammes. Les familles chrétiennes n’ont par suite eu d’autre choix que de s’enfuir immédiatement. Dans le cadre des affrontements, 20 chrétiens ont été arrêtés par la police. Les deux organisations précitées, HRCP et ODP, ont signalé le tout à la police de Multan, demandant l’intervention des autorités civiles et religieuses afin de ramener la paix entre les deux villages. (PA) (Agence Fides 21/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network