http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-15

ASIE/PAKISTAN - Evêque blessé et dommages à l’église dans le cadre de l’attentat de Quetta

Quetta (Agence Fides) – D’importants dommages à l’église, à l’école et à la résidence de l’Evêque, lui-même légèrement blessé : telles ont été les répercussions sur la petite communauté chrétienne de l’attentat suicide qui a visé, après les élections, un commissariat de police de Quetta capitale de la province tourmentée du Béloutchistan. Comme cela a été indiqué à Fides par l’Eglise locale, la voiture bourrée de deux tonnes d’explosif qui a explosé le 12 mai à 22h45 locales, faisant 8 morts et 97 blessés a endommagé également la structure de l’église catholique se trouvant dans les parages. Le Vicaire apostolique de Quetta, S.Exc. Mgr Victor Gnanapragasam, OMI, qui dormait dans sa chambre, a été légèrement blessé par des éclats des vitres de sa fenêtre. La Chapelle du couvent a perdu ses portes et ses vitraux. Les portes, les fenêtres et les murs de la résidence de l’Evêque, du bureau de la Caritas, de l’école et du couvent des missionnaires Oblats de Marie Immaculée ont été gravement endommagés. Les écoles catholiques gérées par les missionnaires et par les religieuses – Lycée Saint François et Ecoles Saint Joseph et du Sacré-Cœur – sont actuellement fermées et demeureront impraticables pendant une semaine environ, délai nécessaire pour enlever les détritus et vérifier la solidité du complexe scolaire. L’Evêque est de nouveau à l’œuvre mais les missionnaires font état à Fides d’une grande peur et demandent une aide en vue de la remise en état. Le Père Renard Lawrence, OMI, qui vit et oeuvre dans la structure touchée, explique à Fides que « l’attentat était lié à la violence électorale. Espérons maintenant revenir à un climat serein et constructif en vue du développement de la société du Béloutchistan ». (PA) (Agence Fides 15/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network