http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-13

AFRIQUE/EGYPTE - Pour le Patriarche d’Alexandrie des coptes catholiques, la rencontre entre le Pape François et le Patriarche copte orthodoxe Tawadros II doit nous aider à nous redécouvrir unis par le baptême

Le Caire (Agence Fides) – « La rencontre entre le Pape François et le Patriarche Tawadros II a été cause de joie, surtout chez les personnes les plus simples. Maintenant, le souhait est que le chemin vers l’unité puisse progresser au travers de pas concrets et importants ». C’est ce qu’indique à l’Agence Fides S.B. Ibrahim Isaac Sidrak, Patriarche d’Alexandrie des coptes catholiques, évoquant les espérances ayant surgi au sein de la communauté catholique égyptienne à la suite de la récente rencontre intervenue entre l’Evêque de Rome et le Patriarche copte orthodoxe. Selon le Patriarche copte catholique, « le fait même de résider dans la même Domus Sanctae Marthae a permis à S.S. François et à Tawadros II de se retrouver, non seulement à l’occasion de la rencontre officielle mais également de partager d’autres moments de confrontation et de prière. Un contexte familier similaire permet de faire affleurer beaucoup de choses ». Jeudi 9 mai, au moment de son arrivée à la Domus Sanctae Marthae, le Patriarche Tawadros II a été accueilli sur le seuil de celle-ci par le Pape François en personne.
Dans son discours au Patriarche copte orthodoxe, le Successeur de Pierre a rappelé la joie « de nous reconnaître unis dans l’unique Baptême, dont notre commune prière est une expression spéciale qui aspire au jour où, le désir du Seigneur s’accomplissant, nous pourrons communier à l’unique calice ». Selon le Patriarche copte catholique, « pour parvenir à la pleine communion, le chemin est long et il faudra peut-être du temps. Mais il serait déjà très important de reconnaître sur le plan concret que nous et nos frères coptes orthodoxes partageons le même baptême ». Dans l’Eglise copte orthodoxe prévaut en effet encore la pratique de rebaptiser les nouveaux membres provenant de l’Eglise catholique. Le Patriarche Tawadros pourrait, selon différentes sources, inscrire la question à l’ordre du jour d’un futur synode. La pratique des chrétiens « rebaptisés » crée des malentendus et des scandales, contredisant les rappels à un témoignage partagé de l’Evangile.
Le Patriarche copte catholique apprécie le fait que, dans les discours officiels du Pape et du Patriarche copte orthodoxe n’ait été fait aucune référence directe à la phase compliquée de la vie politique et sociale égyptienne. « Il s’est agi d’une rencontre ecclésiale. La référence faite par le Pape François à « l’œcuménisme de la souffrance » a été très belle et très spirituelle. Mais toute interprétation selon une clef seulement politique finirait par réduire la portée même de ces paroles. Nous, chrétiens, devons être unis pour servir les autres. Notre unité ne peut jamais être réduite à une alliance politique contre un ennemi commun ». (GV) (Agence Fides 13/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network