http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-13

AMERIQUE/COLOMBIE - Participation des groupes indigènes à la célébration dédiée à la première Sainte colombienne

Tibù (Agence Fides) – « Il existe trop de personnages mauvais qui ont fait leur entrée dans la mémoire collective des colombiens. La canonisation de Sœur Laura rappelle au pays qu’il existe aussi d’autres personnes, pleines de vertus, de générosité et serviables » a déclaré S.Exc. Mgr Omar Alberto Sánchez Cubillos, O.P., Evêque du Diocèse de Tibù (Colombie) en conclusion de la Messe célébrée en la Cathédrale pour fêter Mère Laura, la nouvelle sainte colombienne (voir Fides 11/05/2013).
« Cette juridiction ecclésiastique – indique la note envoyée à Fides – est également protagoniste de ce grand événement de l’Eglise catholique parce qu’elle bénéficie de la présence et de l’action missionnaire des « Lauritas » au sein de la communauté indigène Motilón Bari depuis 50 ans ».
Les Motilón Bari sont un groupe ethnique présent sur les territoires de la Colombie et du Venezuela et dont la population est estimée à quelques 4.000 personnes, presque ignorées par les autorités. En effet, la zone de Tibù se trouve à la frontière entre la Colombie et le Venezuela et constitue une région où la sécurité est précaire du fait de la présence de la guérilla des FARC et d’autres groupes paramilitaires.
Au cours de la célébration, une religieuse, auteur d’une biographique de Sœur Laura, a décrit la vie et l’œuvre de la première sainte colombienne. Les offrandes ont été présentées par des femmes indigènes appartenant aux groupes ethniques de Catalaura et de Karicachaboquira. (CE) (Agence Fides 13/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network