http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-10

ASIE/INDE - L’Inde, pays enregistrant le plus grand nombre d’enfants morts au cours des premières 24 heures de leur vie

New Delhi (Agence Fides) – Chaque année, ce sont un million d’enfants qui meurent au cours des premières 24 heures de leur vie et 2 millions avant d’atteindre l’âge de trois mois. C’est ce qui ressort d’un rapport publié par l’ONG Save the Children qui fait également état de la mort de 287.000 femmes de causes liées à la maternité. Le premier jour de vie d’un enfant est le plus dangereux surtout en Inde, où chaque année meurent 309.300 nouveaux nés avant de passer ce cap. Il s’agit d’un tiers de l’ensemble des enfants de cet âge décédant de par le monde. Dans le document intitulé « Survivre au premier jour. L’Etat de la maternité 2013 », l’ONG indique le pays asiatique comme celui qui enregistre le plus grand nombre de morts maternelles au monde, avec 56.000 cas par an alors même que la Chine, plus peuplée que l’Inde, ne compte que 5% de morts parmi les nouveaux nés. En termes de pourcentage, l’Inde dépasse même son voisin, le Bangladesh, qui enregistre 28.000 morts par an. Bien que la République démocratique du Congo soit le pire lieu pour être mère, le sud de l’Asie enregistre des données alarmantes en ce qui concerne la maternité. Cette zone du monde représente 24% de la population mondiale mais 40% des morts de nouveaux nés. Près de deux tiers de ces décès ont lieu dans dix pays : l’Inde, le Nigeria, le Pakistan, la Chine continentale, la République du Congo, l’Ethiopie, le Bangladesh, l’Indonésie, l’Afghanistan et la Tanzanie. La naissance d’enfants en déficit pondéral, prématurés, le manque de conditions hygiéniques adéquates, la malnutrition des femmes et le manque d’assistance médicale sont les principaux motifs de la mort des enfants et des mères. (AP) (Agence Fides 10/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network