http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-07

ASIE/SYRIE - Mobilisation internationale en faveur des Evêques orthodoxes enlevés et méfiance envers les faux médiateurs

Damas (Agence Fides) – Est actuellement en cours un grand effort international et œcuménique visant à sauver la vie et à libérer les deux Métropolites syro orthodoxe et grec orthodoxe d’Alep enlevés en Syrie voici deux semaines, Gregorios Yohannna Ibrahim et Boulos al-Yazigi. C’est ce que confirme à l’Agence Fides le Métropolite Timothée Matta Fadil Alkhouri, Assistant patriarcal du Patriarcat syro orthodoxe d’Antioche, confrère du Métropolite Gregorio Yohanna Ibrahim. « Nous sommes dans une attente anxieuse – raconte le Métropolite à Fides. Nous ne savons ni où se trouvent les Evêques ni en compagnie de qui. Nous attendons et nous prions. Nous espérons qu’ils sont encore en vie. Nous venons de célébrer Pâques, la Résurrection du Christ. Nous avons confié la vie des Evêques en question au Christ ressuscité ».
Entre temps, tous les chemins sont battus afin de chercher à ouvrir un canal avec les ravisseurs. « Nous continuons à nous mettre en rapport avec d’autres personnes, des responsables religieux et politiques à tous les niveaux. Nos Evêques en Turquie, en Syrie, au Liban ont activé leurs relations. Certains ont des contacts avec l’Armée libre syrienne. Nous demandons à tout homme et à tout groupe, nous frappons à la porte de tout gouvernement. Nous avons interpellé des Evêques d’autres Eglises, nations et confessions. Le Patriarcat grec orthodoxe au Liban, par exemple, a de bons contacts en Russie. Nous avons envoyé des messages au Pape mais également à l’église anglicane. Nos Evêques aux Etats-Unis sont en contact avec les autorités civiles américaines. Il existe un effort international. Quiconque peut chercher d’apporter sa contribution ».
Dans ces tentatives à 360°, « se trouvent impliqués certains responsables musulmans qui sont sincères et cherchent à nous aider parce qu’ils aiment la paix et les chrétiens ». Il existe cependant « également des personnages louches qui cherchent à tirer profit de l’occasion pour obtenir de l’argent en se présentant comme des médiateurs » remarque le Métropolite. La galaxie des faux intermédiaires, de ceux qui cherchent à spéculer sur le sort tragique des Evêques, est un autre piège qui se présente actuellement.
Le Métropolite déclare également : « Nous sommes très heureux d’avoir reçu le soutien et la prière du Saint-Père, François. Nous savons que le Pape prie pour nos Evêques et pour la Syrie, qu’il a la Syrie dans le cœur. Nous lui demandons de continuer à prier pour nous ». Restent par ailleurs séquestrés deux prêtres, l’un arménien catholique, le Père Michel Kayyal, et l’autre grec orthodoxe, Maher Mahfouz, qui ont été enlevés par un groupe de rebelles armés le 9 février dernier. « Nous n’en avons aucune nouvelle et nous sommes également préoccupés pour eux » conclut le Métropolite.
Au cours de la Divine Liturgie de Pâques, qui a été célébrée voici deux jours, le Patriarche grec orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient, Jean X Yazigi, a de nouveau exprimé le désir que les deux Métropolites enlevés en Syrie soient libérés, adressant à nouveau un appel éploré à la communauté internationale : « J’espère que les deux (Evêques) reviendront parmi nous sains et saufs : aidez-nous ». (PA) (Agence Fides 07/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network