http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-06

ASIE/SYRIE - Témoignage de l’Evêque chaldéen d’Alep : Pâques dans les larmes pour nos frères orthodoxes

Alep (Agence Fides) – « Ils ont chanté « Le Christ est ressuscité » et, lorsqu’ils répétaient ces paroles de jubilation et de victoire, ils avaient tous les larmes aux yeux. Toutes leurs prières se mêlaient à leurs pleurs ». C’est par cette image que l’Evêque chaldéen d’Alep, S.Exc. Mgr Antoine Audo, résume pour l’Agence Fides la fête de Pâques qui vient d’être célébrée en Syrie par les communautés chrétiennes orientales qui suivent le calendrier julien. Aux souffrances que la guerre civile inflige à tout le peuple, vient s’ajouter, pour les communautés chrétiennes d’Alep, l’appréhension pour le sort des Pasteurs se trouvant toujours entre les mains de ravisseurs non identifiés. Deux prêtres ont été enlevés désormais voici trois mois et deux semaines sont passées depuis l’enlèvement des Métropolites syro orthodoxe et grec orthodoxe d’Alep, Gregorios Yohannna Ibrahim et Boulos al-Yazigi. « Toute la population – indique à Fides Mgr Audo – continue à parler d’eux. Tous se demandent ce qu’il en sera des Evêques, des prêtres et d’eux-mêmes. Le temps qui passe n’est pas un bon signe ».
La lutte quotidienne pour la survie empêche également de disposer d’une vue d’ensemble claire à propos de l’évolution du conflit, des conséquences des raids aériens israéliens et des dangers d’élargissement (du conflit) au plan régional. « Nous sommes souvent privés d’électricité. L’eau manque. Il est difficile de voir la télévision ou de trouver le temps de s’informer. En tant que Président de Caritas, je passe tout mon temps à recevoir des personnes qui cherchent de l’aide. Et j’ai dû annuler tous mes déplacements hors d’Alep parce que tout mouvement est devenu dangereux ». (GV) (Agence Fides 06/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network