http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-06

AFRIQUE/TANZANIE - « Nous attendons de plus amples informations avant de nous prononcer sur l’attentat d’Arusha »

Dar es Salaam (Agence Fides) – « Nous attendons de disposer d’éléments précis avant de nous exprimer sur ce qui est arrivé parce que la situation est particulièrement délicate » déclarent à l’Agence Fides des sources de l’Eglise locale depuis la Tanzanie où, Dimanche 5 mai, a eu lieu à Arusha un attentat à la bombe visant la cérémonie d’inauguration d’une Paroisse catholique, attentat dans le cadre duquel au moins deux personnes ont trouvé la mort alors que les blessés se comptent par dizaines.
A la cérémonie, participait également S.Exc. Mgr Francisco M. Padilla, Nonce apostolique en Tanzanie, qui n’a pas été blessé.
Selon ce qui a été indiqué à l’Agence Fides, Mgr Padilla se trouve encore à Arusha où il participe à une réunion avec le clergé local.
« Il est vrai qu’au cours de ces derniers mois, nous avons assisté à des épisodes de violence ayant probablement des motivations religieuses mais pour l’heure, tant que nous ne disposons pas d’éléments sûrs à ce propos, nous ne pouvons pas nous exprimer en ce sens » déclarent nos sources. « De manière générale, nous pouvons dire que les responsables musulmans locaux sont contraires à la violence et que ceux qui commettent les attentats sont en majorité des groupes extrémistes provenant de l’étranger ». « Afin de chercher à réduire les tensions religieuses, est prévue une rencontre entre les responsables religieux chrétiens et musulmans » concluent nos sources.
La police locale a déclaré avoir arrêté six personnes dont quatre de nationalité saoudienne en relation avec l’attentat d’hier. (L.M.) (Agence Fides 06/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network