http://www.fides.org

Dépêches

2013-05-02

ASIE/COREE DU NORD - Appel au dialogue de communautés religieuses après la condamnation d’un américain aux travaux forcés

Séoul (Agence Fides) – « Je crois que le cas de Kenneth Bae sera utilisé par la Corée du Nord pour ouvrir un dialogue direct avec les Etats-Unis. En tant que communautés religieuses, nous renouvelons l’appel au dialogue, au respect des droits humains et de la liberté religieuse » : c’est ce que déclare à l’Agence Fides Kim Tae Sung, responsable chrétien et vice secrétaire de la Conférence coréenne des religions pour la paix qui rassemble différents responsables religieux en Corée afin de promouvoir le dialogue, la réconciliation et la paix. Kim Tae Sung a commenté la nouvelle de la condamnation par la Corée du Nord du ressortissant américain Kenneth Bae à 15 ans de travaux forcés pour « crimes contre l’Etat ». Bae, âgé de 44 ans, est né en Corée du Sud mais a été naturalisé américain. Selon un certain nombre d’activistes des droits humains, il s’agit d’un chrétien pratiquant, engagé au sein de l’organisation caritative d’inspiration chrétienne connue sous le nom de Joseph Connection. Il avait été arrêté en novembre 2012 probablement pour avoir photographié des enfants malnutris, Pyongyang n’ayant en effet pas spécifié les délits commis par Bae. Les Etats-Unis ont demandé à la Corée du Nord de libérer le détenu « pour raisons humanitaires ». Des fonctionnaires américains ont souligné que Bae était entré dans le pays avec un visa valide. La condamnation en question intervient après deux mois de menaces de guerre de la part de Pyongyang aux Etats-Unis et à la Corée du Sud. Différents ressortissants américains ont déjà été emprisonnés en Corée du Nord ces dernières années et ont fait l’objet de négociations, sur la base desquelles ils ont souvent été libérés en échange d’aides humanitaires.
Kim Tae Sung, responsable chrétien, explique à Fides que, dans une telle situation de tension, l’œuvre de dialogue et la contribution des religions se poursuit à deux niveaux : « à l’intérieur, en Corée du Sud, au travers d’une action de sensibilisation portant sur le thème de la réconciliation, et au niveau international, par le biais de l’Asian Conference of Religions for Peace (ACRP). Dans ce cadre, nous tentons actuellement de rencontrer les représentants du Nord et du Sud afin de renouer les fils d’un dialogue. Une rencontre pourrait intervenir lors de la prochaine Convention de l’ACRP, au début du mois de juin ». (PA) (Agence Fides 02/05/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network