http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-29

ASIE/SYRIE - Début de la Semaine Sainte des Eglises d’Orient sous le signe des Evêques orthodoxes enlevés

Alep (Agence Fides) – Les communautés chrétiennes présentes en Syrie se retrouvent ensemble pour implorer la libération des deux Evêques d’Alep enlevés – le métropolite syro orthodoxe Gregorios Yohanna Ibrahim et le métropolite grec orthodoxe Boulos al-Yazigi – dans le cadre de veillées de prière, de célébrations liturgiques, de manifestations et de sit-in alors que les rites de la Semaine Sainte ont débuté pour les Eglises d’Orient y compris dans le pays martyrisé par la guerre civile.
L’Eglise syro orthodoxe, dans un message diffusé par le Patriarcat de Damas, a rappelé tous ses enfants à vivre le temps fort de Pâques « dans un esprit de prière et de pénitence », suggérant que soient mis de côté les aspects festifs qui accompagnent traditionnellement la liturgie des Rameaux, célébrée hier, Dimanche 28 avril. Dans le communiqué parvenu à l’Agence Fides, le Patriarche syro orthodoxe a également confirmé avec regret le fait que, vu le moment d’appréhension et de tristesse vécu par tous, les traditionnelles réceptions par lesquelles les Evêques et les prêtres accueillent les visites de courtoisie rendues par les représentants islamiques à l’occasion des festivités chrétiennes seront supprimées ou prendront des formes humbles.
Les chefs des Eglises chrétiennes présents à Damas ont convoqué une veillée de prière qui a eu lieu au soir du Dimanche 28 avril, dans l’église grecque orthodoxe de la Sainte Croix, dans le quartier du Kassa'a, afin d’invoquer la libération des deux ecclésiastiques enlevés. A Alep, le 27 avril au soir, a également eu lieu une veillée de prière en la Cathédrale grecque orthodoxe. « L’église était pleine. Il s’est agi d’une prière simple et vécue avec grande dignité. Maintenant, pour tous, c’est l’heure de l’attente » déclare à l’Agence Fides l’Evêque chaldéen d’Alep, S.Exc. Mgr Antoine Audo SJ, qui a participé au moment de prière avec S.Exc. Mgr Jean-Clément Jeanbart, Archevêque métropolitain d’Alep des grecs melkites, et une quinzaine de prêtres catholiques. « Une tristesse diffuse est présente – indique Mgr Audo. Personne n’a envie de créer des situations de fête. Pour tous les chrétiens, l’enlèvement de deux Evêques et celui des deux prêtres en février dernier représentent un fait énorme, qui pose des questions à tout un chacun ».
Le Patriarche grec orthodoxe d’Antioche, Jean X al-Yazigi, frère du métropolite Boulos, a donné des dispositions, dans une lettre circulaire portant la date du 27 avril et parvenue à Fides, afin que les hymnes liturgiques qui expriment la jubilation pour l’entrée de Jésus à Jérusalem le Dimanche des Rameaux soient remplacés par d’autres prières. Le Patriarche grec orthodoxe, dans sa lettre, a également répété l’appel à la communauté internationale « afin qu’elle œuvre pour favoriser par tous les moyens la libération des Evêques enlevés », réaffirmant que les violences subies « ne diminueront pas notre détermination à soutenir les principes de la coexistence, en demeurant enracinés sur notre terre et en travaillant afin de faire prévaloir le droit et la justice ».
Les chrétiens de Kamishly, en Mésopotamie syrienne, ont manifesté le samedi 27 avril au matin après la Messe célébrée en l’église des syro orthodoxes dédiée à la Très Sainte Vierge Marie, sachant qu’à la manifestation réclamant la remise en liberté des métropolites enlevés ont participé des ecclésiastiques et des fidèles de toutes les Eglises et communautés chrétiennes de la ville. (GV) (Agence Fides 29/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network