http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-29

ASIE/COREE DU SUD - Témoignage du Directeur des Communications sociales de l’Archidiocèse de Séoul à propos de la fermeture du complexe industriel de Kaesong et de la poursuite de « la coopération Nord-Sud »

Séoul (Agence Fides) – La Corée du Sud a commencé à rapatrier ses ouvriers et autres personnels présents sur le site industriel de Kaesong, une zone de production économique sise à la frontière entre les deux Corées, fruit de la coopération entre les gouvernements de la Corée du Sud et de la Corée du Nord. Selon les observateurs, il s’agit d’un signal négatif qui pourrait porter à la fermeture définitive du complexe de Kaesong, dernier point de contact entre les deux Corées. La production au sein de la zone industrielle conjointe, instituée en 2004 et située à 10 Km à l’intérieur du territoire nord-coréen, est suspendue depuis le début du mois d’avril, sachant que la Corée du Nord a d’ores et déjà retiré sa propre main-d’œuvre.
Le Père Matthias Hur Young-yup, Directeur des Communications sociales de l’Archidiocèse de Séoul, livre le commentaire suivant à l’Agence Fides : « Nous espérons que Kaesong demeure une fenêtre ouverte de dialogue même s’il pourrait y avoir une fermeture temporaire. Il faut dire que la coopération avec le nord se poursuit de manière moins officielle et presque cachée aux yeux de l’opinion publique. Il suffit de penser que, dans ce climat de tension, le gouvernement de Pyongyang a autorisé un voyage humanitaire du Père Gérard Hammond, responsable de Caritas Korea. Les voies du dialogue ne sont pas fermées. L’espérance demeure vive. Et si je considère la population sud-coréenne, je ne vois pas d’alarmes ou de peurs particulières. En tant que peuple de la Corée du Sud et en tant qu’Eglise, nous réaffirmons un profond désir de paix ».
La tension dans la péninsule coréenne a augmenté suite aux menaces de guerre nucléaire proférées par Pyongyang et a porté à une série d’efforts diplomatiques visant à résoudre la crise. Les deux Corées demeurent techniquement en état de guerre après la conclusion de la guerre de Corée (1950-1953), achevée par un armistice et non par un traité de paix. (PA) (Agence Fides 29/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network