http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-22

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Une infirmière du Diocèse de Torit parmi les victimes des affrontements entre civils et militaires

Juba (Agence Fides) – Le calme est revenu dans le village de Lorema sis dans le comté de Budi (Etat d’Equatoria-oriental, au Soudan du Sud) où, la semaine dernière, cinq personnes ont été tuées au cours d’affrontements entre l’armée et la population locale. Selon ce qu’indique Radio Emmanuel, parmi les morts se trouvent deux militaires et trois civils dont une infirmière qui travaillait au centre sanitaire local géré par le Diocèse de Torit. Au sein de la structure sanitaire, se trouvent des blessés dont un enfant et deux femmes.
Une partie de la population a fui, y compris 30 enfants qui ont parcouru à pied 33 Km avant d’arriver dans deux autres villages.
Le Ministre chargé de l’administration de l’Etat d’Equatoria-oriental a lancé des négociations en vue de résoudre la dispute existant entre les autorités locales et les chefs des communautés.
Le jeune Etat du Soudan du Sud, devenu indépendant en juillet 2011, doit faire face à des conditions d’insécurité dans différentes zones à cause de la présence d’un certain nombre de groupes de guérilla et de la forte diffusion d’armes parmi la population. Les forces de sécurité sont en outre accusées par le dernier rapport du Département d’Etat américain de commettre de graves abus sur les civils, y compris des exécutions sommaires et des viols. (L.M.) (Agence Fides 22/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network