http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-18

ASIE/PAKISTAN - Jeune chrétien tué par un musulman après un litige : la police couvre l’homicide

Lahore (Agence Fides) – Un litige qui dégénère sur la différence de religion puis l’homicide : un tir d’arme de poing au visage. C’est ainsi qu’est mort Allah Ditta, un chrétien de 20 ans, domestique dans un petit village de la zone de Manga Mandi, à 30 Km de Lahore, capitale de la province du Pendjab. Dans le village, sont présentes 150 familles chrétiennes résidant dans un seul et même quartier. Le jeune homme travaillait pour maintenir sa famille, à savoir ses cinq sœurs, dont une handicapée, et un frère puîné, sachant que ses parents ont 70 ans.
Ainsi que l’indique à Fides l’organisation chrétienne The Voice Society, le 4 avril dernier, un groupe de jeunes musulmans de 17 à 19 ans de ce même village, était entré dans le quartier chrétien et avait apostrophé et incommodé les jeunes chrétiennes. En voyant passer Ditta, les jeunes musulmans avaient également insulté sa sœur handicapée. Le jeune homme avait répondu et les avait éloignés. Les jeunes musulmans avaient alors déclaré qu’un « chrétien ne doit pas se permettre (cela) parce que les musulmans sont supérieurs et que les chrétiens sont nos esclaves ». Alors que la dispute se poursuivait, en présence de témoins, l’un des jeunes musulmans, nommé Sadam, a extrait un pistolet et a ouvert le feu sur Allah Ditta, l’atteignant à la tête.
La police, arrivée sur le lieu de l’homicide une heure plus tard, a déposé une plainte (First Information Report) parlant d’un « incident » attendu que « les jeunes musulmans contrôlaient les balles se trouvant dans le pistolet lorsqu’un coup est parti accidentellement ».
Maître Aneeqa Maria Akhtar, avocat chrétien de la Voice Society, qui a mené une enquête sur le terrain, indique dans une note envoyée à Fides : « Les chrétiens vivent dans la peur et sous une constante menace de mort. Ils peuvent être assassinés à tout moment. La police, au lieu de faire respecter la loi, accepte des pots-de-vin de la part des auteurs des crimes : c’est épouvantable ». Les avocats chrétiens qui suivent le cas ont présenté une plainte intégrative de la part de la famille Ditta afin d’obtenir justice. (PA) (Agence Fides 18/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network