http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-12

ASIE/COREE DU NORD - Mission humanitaire en Corée du Nord, dans l’esprit de miséricorde du Pape François

Séoul (Agence Fides) – En ces temps de crise et de forte tension entre les deux Corées, il existe une porte ouverte sur l’espérance. Le Père Gerard Hammond, missionnaire de Maryknoll et Directeur des programmes pour la Corée du Nord au sein de Caritas Corée, a mis sur pieds une mission humanitaire en Corée du Nord et il espère qu’elle « aura lieu dans les prochaines semaines ». Le Père Hammond, qui a à son actif plus de 50 voyages en Corée du Nord au cours de ces 20 dernières années, explique à Fides qu’il « s’agit d’un voyage devant permettre de remettre de la nourriture et des médicaments, surtout aux malades de tuberculose, voyage qui a été organisé grâce à l’assistance de l’ONG chrétienne américaine Eugene Bell Foundation ». Les autorités de Corée du Nord, annonce le missionnaire à Fides « n’ont pas mis d’obstacles et nous attendons prochainement un consentement officiel ». « Il s’agit d’un très bon signal même si notre voyage – précise le prêtre – n’a aucun but ou valeur politique mais se veut une expérience de proximité envers la population dénutrie et malade ». « Notre action à un caractère humanitaire. Nous rencontrons de nombreuses personnes, des fonctionnaires gouvernementaux et des gens normaux et nous cherchons à instaurer de bonnes relations dans le contexte asiatique. Le fait même d’être en relation est un pas fondamental, surtout dans un pays qui tend à s’isoler ».
Tout en étant un voyage de nature « sociale », « notre approche – explique le Père Hammond – a un caractère profondément spirituel. Pour moi, c’est comme un pèlerinage. Il s’agit de cheminer à la rencontre du Christ pauvre, souffrant, malnutri en portant ce qui est le plus important, comme nous le rappelle le Pape François, à savoir la miséricorde et l’amour de Dieu ».
En cette phase de crise bilatérale, le missionnaire rappelle un mot clef, celui de réconciliation. « Par le passé, il y a eu différentes initiatives dans ce sens, telles que les rencontres entre des familles divisées entre Corée du Nord et du Sud. Il est temps de les proposer à nouveau ». Le missionnaire d’origine américaine ne cache pas que « certains exercices militaires conjoints entre la Corée du Nord et les Etats-Unis peuvent être perçus comme une provocation par le nouveau responsable Kim Jong-un » qui, dans tous les cas, est « jeune et a donc besoin d’imprimer son profil sur la scène intérieure et internationale ». « Mais personne – remarque-t-il – n’a intérêt à ce qu’une guerre éclate et encore moins une guerre nucléaire ». Les grandes puissances comme la Chine et les Etats-Unis « feront valeur leur poids stratégique afin de désamorcer l’escalade » de l’avis du prêtre.
« Nous remercions le Pape François de ses paroles de paix et de ses prières pour la Corée » ajoute-t-il. « Nous vivons ici, dans la péninsule coréenne, avec le même cœur et le même esprit de miséricorde. Nous l’invitons à venir à l’avenir en Corée et nous rêvons de sa présence parmi nous » conclut le Père Hammond. (PA) (Agence Fides 12/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network