http://www.fides.org

Dépêches

2013-04-06

AMERIQUE/ARGENTINE - Témoignage de l’Evêque de San Justo à propos du Pape François : « Ce qu’il fait représente la continuité de sa vie »

San Justo (Agence Fides) – « J’ai connu le Pape François lorsqu’il était encore Evêque auxiliaire de Buenos Aires. Je lui ai demandé des conseils et j’en ai reçu de sages orientations » se souvient, dans un témoignage recueilli par le Père Alfonso Maria Bruno FI, S.Exc. Mgr Baldomero Carlos Martini, Evêque du Diocèse de San Justo, au sein du Grand Buenos Aires, en Argentine, Evêque qui a travaillé en étroit contact avec celui qui était alors S.Em. le Cardinal Bergoglio.
« Le Pape François est un homme simple, austère et humble, qui utilise la langue du cœur. Lorsqu’il répondait par écrit, ce qui frappait était sa signature, très petite, comme si elle était l’expression d’une spiritualité « franciscaine ». Il utilisait grandement les enseignements de la Conférence des Evêques ayant eu lieu à Aparecida et il a lancé lui-même la « mission de l’Evêque », une visite dans les zones les plus pauvres dans un style marqué par la simplicité, la joie et la proximité vis-à-vis des plus pauvres, des faibles et des souffrants. Jusqu’à ce jour, la mission en question a été réalisée dans cinq Diocèses » indique Mgr Martini.
« Ce qu’il fait aujourd’hui en tant que Pape représente la continuité de sa vie. L’élection du Saint-Père François secoue actuellement l’Argentine. L’amour des personnes, tout ce que l’on entend dans les media et même les réactions des gouvernants et des hommes politiques en attestent » poursuit l’Evêque de San Justo.
« Je suis convaincu du fait que la prière pour notre pays a toujours été écoutée par le Seigneur Jésus Christ. Seigneur de l’histoire, nous avons besoin de Toi. Nous nous sentons blessés et accablés. Nous avons besoin de Ton réconfort et de Ta force. Nous voulons être une nation, une nation dont l’identité est la passion pour la vérité et l’engagement en faveur du bien commun. Donne-nous la liberté des enfants de Dieu pour aimer tous nos frères sans aucune exception, en favorisant les pauvres et en pardonnant à ceux qui nous offensent, en repoussant la haine et en construisant la paix » conclut Mgr Martini. (CE) (Agence Fides 06/04/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network