http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-26

AMERIQUE/REPUBLIQUE DOMINICAINE – Espoir pour les habitants des « bateyes » vivant dans des conditions de pauvreté extrême

San Pedro de Macorís (Agence Fides) – Dans les plantations de canne à sucre, à 70 Km à l’est de Santo Domingo, des haïtiens et des dominicains survivent grâce aux aides humanitaires qui intéressent une grande partie de la population locale. En effet, 10% des habitants de la République dominicaine vivent dans des conditions de pauvreté extrême dans des bateyes, villages construits à l’aide de matériaux recyclés au milieu des plantations de canne à sucre et dans lesquels vivent également des travailleurs haïtiens avec leurs familles. Dans 16 des provinces de San Pedro de Macorís et de La Altagracia, dans l’est et à Bahoruco, au sud-ouest, au cours des quatre dernières années, plus de 10.000 personnes ont bénéficié d’aides conjointes des ONG Save the Children et Mujeres en Desarrollo Dominicana (MUDE). L’objectif de cette initiative est d’améliorer les conditions de vie dans les bateyes d’un point de vue sanitaire, éducatif, hygiénique et des habitations. Selon les données fournies, au total, ce sont 776 habitations pour un total de 3.100 personnes, 524 latrines pour un total de 550 familles et 13 écoles accueillant 1.300 enfants qui ont ainsi été construites. Le programme a également reçu le soutien de différentes institutions publiques qui ont cédé des terrains afin d’édifier les centres communautés – qui, à leur tour, serviront de refuge en cas d’urgence – les latrines, les maisons ou de planter des vergers. (AP) (Agence Fides 26/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network