http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-23

ASIE/IRAN – Des milieux proches des Gardiens de la Révolution lancent l’alarme suite à la diffusion d’opuscules chrétiens

Téhéran (Agence Fides) – L’agence semi-officielle iranienne FARS, proche des Gardiens de la révolution islamique, a récemment publié les déclarations de l’Hodjatoleslam Akhtari, Secrétaire général de l’organisation philo gouvernementale connue sous le nom de Ahl Al-bayt World Assembly, dans lesquelles il lançait l’alarme contre les initiatives de prosélytisme menées en particulier par des groupes chrétiens évangéliques. « Le Christianisme est prêché dans de nombreux magasins de la ville islamique de Mashhad. Des brochures et des opuscules chrétiens arrivent aux portes des maisons sans restriction » a déclaré, préoccupé, Akhtari au cours d’une conférence tenue dans la ville de Qom. Dans ce même cadre, Akhtari a assimilé le prosélytisme des chrétiens évangéliques à celui des disciples du bahaïsme (mouvement religieux syncrétiste issu de l’islam et caractérisé par une forte ouverture envers la modernité et la science). « Des chrétiens et des disciples du bahaïsme – a déclaré Akhtari – promeuvent actuellement leurs fois de manière active dans le pays. Ces activités sont particulièrement évidentes dans les provinces de Téhéran et d’Alborz (...). Nous devrions mettre sur pied des milliers de sites Internet et publier des milliers de livres pour réagir à cette vague d’évangélisme ». Selon le site spécialisé Mohabat News, des informations privées de fondement et de preuves concernant le prosélytisme évangélique en Iran sont diffusées « afin de pousser les services de sécurité à entreprendre des actions contre les chrétiens ». Hier, vendredi 22 mars, le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a exprimé dans un communiqué sa « profonde préoccupation » pour le sort du pasteur évangélique Said Abedini, ressortissant iranien naturalisé américain qui est détenu depuis près de six mois en Iran et qui a été condamné à huit ans de réclusion pour menace à la sécurité nationale du fait de ses activités religieuses : « Ces mauvais traitements – indique le communiqué de Kerry – violent les règles internationales et les lois mêmes de l’Iran ». (GV) (Agence Fides 23/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network