http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-22

AFRIQUE/NIGERIA – « Les critiques à l’égard de l’Eglise ne remettent pas en cause l’action de tous ceux qui travaillent avec générosité en faveur de l’Evangélisation »

Abuja (Agence Fides) – « Les attaques continuelles contre l’Eglise catholique de la part de certains chercheurs et media occidentaux ne peuvent annuler le bon travail fait par l’Eglise dans le monde entier depuis sa fondation par Jésus Christ, voici 2.000 ans » : c’est ce qu’a affirmé S.Exc. Mgr Ignatius Ayau Kaigama, Archevêque de Jos et Président de la Conférence épiscopale du Nigeria dans l’homélie qu’il a prononcé au cours de la Messe d’action de grâce célébrée à l’occasion des 150 ans de présence au Nigeria de la Société des Missions Africaines (SMA).
Mgr Kaigama a en outre souligné que « la manière négative dont certains analystes et commentateurs parlent de l’Eglise catholique peut induire en tentation les catholiques fervents eux-mêmes à haïr leur propre catholicisme ». Mais, selon l’Archevêque de Jos, cela ne peut cacher la réalité positive incarnée par l’Eglise catholique. « Ceux qui décrivent l’Eglise catholique seulement en termes de scandales accordent difficilement attention aux quelques 400.000 prêtres, 5.000 Evêques, un million de religieux et religieuses qui, de manière désintéressée, font un bon travail dans différentes parties du monde. Ils mentionnent difficilement les 250.000 écoles, 160.000 institutions sanitaires et autres œuvres gérées par l’Eglise ».
En ce qui concerne le thème de la pédophilie, Mgr Kaigama a affirmé : « Alors que l’Eglise catholique accueille favorablement les critiques constructives et répute que les rares prêtres qui abusent d’enfants ou commettent d’autres délits doivent être punis, il ne faut pas oublier que des abus continuent à être commis sur les enfants dans les maisons, les écoles et dans d’autres communautés religieuses et que ces crimes doivent être portés à la lumière. Certains croient qu’en abolissant le célibat, tous les problèmes sexuels seront résolus mais c’est oublier qu’il existe également des abus de la part du clergé marié. On rappellera que, jusqu’à une certaine époque, des prêtres catholiques mariés existaient mais le célibat a été adopté parce que le mariage n’a pas aidé les prêtres à se dédier totalement à leur ministère ».
Le Président de la Conférence épiscopale du Nigeria a enfin remercié les missionnaires de la SMA de leur œuvre d’évangélisation effectuée dans le pays et a rappelé l’engagement missionnaire actuel des nigérians eux-mêmes : « Je suis heureux que nos enfants soient devenus prêtres de la SMA et membres d’autres congrégations religieuses et se soient rendus en terres étrangères afin de contribuer à l’évangélisation ». (L.M.) (Agence Fides 22/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network