http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-20

ASIE/TERRE SAINTE – Lettre de la Commission Justice et Paix de l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte au Président américain sur le respect du droit international et la limitation des politiques illégales

Jérusalem (Agence Fides) – A l’occasion de la visite de Barak Obama au Moyen-Orient – visite qui a débuté le 20 mars avec son arrivée en Israël – la Commission Justice et Paix de l’Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte a écrit au Président américain une lettre afin d’attirer son attention sur un certain nombre de grands problèmes qui conditionnent la présence des chrétiens dans la région.
« Le peuple palestinien – peut-on lire dans la lettre signée par le Secrétaire de la Commission, M. Yusef Daher parvenue à l’Agence Fides – vit actuellement sa 46ème année d’occupation et la condition des chrétiens palestiniens est la même que celle du peuple palestinien dans son ensemble ».
La lettre établit la liste de celles qui sont qualifiées de « violations de la loi internationale de la part des autorités israéliennes », consistant en l’expansion illégale des colonies, dans la restriction de l’accès aux Lieux Saints pour les chrétiens et les musulmans, l’expropriation de terres appartenant à des propriétaires palestiniens afin de favoriser l’agrandissement des colonies et de construire la barrière de séparation. La lettre de la Commission Justice et Paix cite explicitement le cas de la Vallée de Cremisan, devenue également un cas judiciaire depuis que des familles chrétiennes et des congrégations religieuses catholiques ont fait recours contre l’expropriation de leurs terrains, sur lesquels devaient passer le mur de séparation.
Le message adressé à Obama décrit également celles qu’il qualifie de « politiques occultes de discrimination », subies par les citoyens arabes d’Israël, telles que des procédures exténuantes pour obtenir le regroupement familial, des difficultés pour enregistrer les enfants, ou encore en matière de recherche d’un logement et d’opportunités d’emploi. Dans la lettre au Président américain, est mis en évidence le fait que « la présence chrétienne joue un rôle important en Terre Sainte, dans les domaines de l’éducation et de l’assistance sanitaire ». La disparition des communautés chrétiennes de cette zone, selon l’organisme dépendant des Evêques catholiques, « aurait des conséquences catastrophiques, en particulier avec la croissance du fondamentalisme des deux cotés ».
L’appel s’achève sur la demande de favoriser le respect du droit international et d’endiguer l’ensemble des politiques « illégales » qui frappent la population palestinienne de Terre Sainte. « Ceci – écrit la Commission Justice et Paix liée aux Evêques catholiques locaux – constituerait le meilleur moyen de préserver et de protéger la présence chrétienne en Terre Sainte ». (GV) (Agence Fides 20/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel