http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-18

AMERIQUE/COLOMBIE - Interrogation de l’Archevêque de Medellin : « Pourquoi ne pouvons-nous pas coexister dans la paix ? »

Medellin (Agence Fides) – A la veille d’une fin de semaine violente au cours de laquelle 31 personnes ont été tuées, l’Archevêque de Medellin, S.Exc. Mgr Ricardo Antonio Tobon Restrepo, avait exprimé sa préoccupation à cause de la violence qui afflige la ville.
Dans une Lettre adressée à la ville, l’Archevêque a posé 15 questions sur la situation locale, précédées d’un préambule : « on parle de la ville de Medellin comme de la ville la plus cultivée de Colombie, comme d’un modèle de ville innovante. Tout cela doit être vrai, si on le répète tant. Nous nous réjouissons des bonnes choses concernant Medellin. Mais nous savons également que notre région est la plus violente du pays. Les années passent et nous ne parvenons pas à coexister d’une manière pacifique, puisque chaque jour on tue dans nos quartiers ».
Il se demande donc : « pourquoi continue-t-on à parler de micro trafic de drogue alors qu’il s’agit d’une activité qui représente un chiffre d’affaires dépassant les 2 milliards de pesos par an ? Comment est-il possible de commissionner un homicide à un prix modique ? Pourquoi, s’il existe une amélioration des infrastructures, la pauvreté ne diminue-t-elle pas ? Pourquoi les media ne communiquent-ils pas la situation exacte de la violence que vit la zone métropolitaine ? ».
« Nous vivons actuellement une recrudescence de la violence, qui provoque terreur, misère et mort. Nous ne devons pas renvoyer le moment de l’action commune au travers d’un vaste plan à long terme, parce que nous ne pouvons faire face à ces réalités qu’ensemble ». (CE) (Agence Fides 18/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network