http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-15

AFRIQUE/ZAMBIE – Déclaration des églises chrétiennes en Zambie suite à la multiplication des élections partielles « qui privent les hôpitaux des ressources nécessaires »

Lusaka (Agence Fides) – Nouvel appel des responsables religieux de Zombie visant à bloquer la violence politique liée au renouvellement partiel du Parlement.
Comme le précédent, remontant au 27 février (voir Fides 28/02/2013), ce communiqué porte, lui aussi, la signature des responsables du Council of Churches in Zambia (CCZ), de l’Evangelical Fellowship of Zambia (EFZ) et de la Zambia Episcopal Conference (ZEC).
Le document, envoyé à l’Agence Fides, exprime une critique concernant « l’étrange phénomène » de la multiplication des élections anticipées et partielles se tenant en Zambie ces derniers temps. « Même si nous reconnaissons que la loi prévoit les élections partielles pour remplir un siège vacant au Parlement ou au sein du gouvernement local, nous nous demandons si ces votations sont valides et légitimes » affirment les responsables religieux qui ajoutent : « Pourquoi nos responsables sont-ils toujours prêts à gaspiller des sommes colossales dans le cadre de campagnes électorales alors que nos hôpitaux sont à cours de personnel, d’appareillages et de médicaments ? Trop d’hôpitaux, d’écoles et autres centres distribuant des services ne peuvent offrir une assistance de qualité par manque de fonds. Ceci a lieu parce que ces derniers sont destinés à des priorités erronées alors que tous semblent être préoccupés par les élections partielles ».
Les responsables religieux s’adressent à tous – des autorités de l’Etat aux forces de police en passant par les représentants des media et les simples citoyens – afin qu’ils évitent le recours à la violence et la tentation de la corruption et qu’ils concourent en revanche au dépassement des différences politiques par le biais du dialogue. (L.M.) (Agence Fides 15/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network