http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-15

ASIE/PAKISTAN – Bombes contre des écoles, considérées comme symbole de l’Etat et de l’éducation moderne occidentale

Islamabad (Agence Fides) – Les attentats contre les édifices scolaires perpétrés par les talibans pakistanais se poursuivent. Parmi les plus récentes plaintes, se trouve celle concernant l’explosion d’une bombe le 16 février, laquelle a entraîné la destruction de trois salles de classe et du bureau du directeur de l’établissement. L’école primaire publique Kadi se trouve en marge du village homonyme, à proximité de la montagne. Son accès est très difficile à cause des routes en terre battue. Elle est fréquentée par 210 élèves dont 30% de filles. Elle ne compte pas de bancs, les enfants devant s’asseoir sur des toiles de plastique posées à même le sol, s’appuyant sur leurs sacs pour écrire. Un mur de béton sépare les salles de classe pour garçons de celles réservées aux filles. Selon un rapport du Centre de gestion des conflits d’Islamabad, de 2010 à 2012, au sein de la province pakistanaise de Khiber Pakhtunkha (KP), 839 écoles ont été détruites. Les districts les plus touchés sont ceux de Swabi, de Charsada et de Nowshera. Des sources locales affirment que les rebelles attaquent les structures scolaires parce qu’ils les considèrent comme un symbole de l’Etat et de l’éducation moderne occidentale. Dans la province de Khiber Pakhtunkha et dans les zones tribales Fata, le taux d’alphabétisation est de 16% contre 47% dans le reste du pays. Le village de Kadi, qui compte une population de 10.000 habitants environ, dispose de trois écoles publiques, d’un institut et de deux écoles privées de filles. (AP) (Agence Fides 15/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel