http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-07

AFRIQUE/RD CONGO – Nouveaux combats au Nord Kivu malgré les accords d’Addis Abeba

Kinshasa (Agence Fides) – Plus de 120 personnes ont trouvé la mort dans des combats sur les territoires du Masisi et du Rutshuru – à 90Km environ de Goma, chef-lieu du Nord Kivu, dans le nord-est de la République démocratique du Congo. C’est ce qu’indique sur son site Internet officiel la Conférence épiscopale congolaise (CENCO). Du 27 au 28 février, les militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo-FARDC ont affronté les miliciens de l’armée du peuple pour un Congo Libre et Souverain (APCLS), l’un des plus importants des 30 groupes armés qui opèrent dans la province congolaise. Selon la CENCO, les victimes appartiennent majoritairement aux ethnies Hunde, Nande et Hutu.
Outre les morts et les blessés, les combats ont provoqué la destruction du centre commercial de Kitchanga : « hôtels, dépôts, magasins, pharmacies et restaurants ont été détruits et incendiés. Les quartiers de Camp Sayo et Mberere ont été détruits à 90%. Selon la Croix Rouge locale, plus de 256 maisons ont été livrées aux flammes ».
L’APLS est forme de Hundés et son chef est un « général » autoproclamé, Janvier Karaïri. Selon différentes sources locales, les affrontements ont éclaté parce que les militaires des FARDC envoyés dans la zone sont d’anciens rebelles tutsis ayant rejoint les forces armées régulières.
Malgré les accords d’Addis Abeba (voir Fides 06/03/2013), le Nord Kivu ne parvient pas à trouver la paix notamment parce que le principal groupe de guérilla actif dans la province, le M23, s’est scindé en deux factions qui luttent désormais entre elles (voir Fides 01/03/2013). (L.M.) (Agence Fides 07/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network