http://www.fides.org

Dépêches

2013-03-04

ASIE/PHILIPPINES – L’activiste tué à Borocay était un laïc catholique de la Famille vincentienne

Manille (Agence Fides) – Dexter Condez, l’activiste de 26 ans tué de huit balles de pistolet sur l’île de Borocay le 22 février dernier était un laïc catholique appartenant à la Famille religieuse de la Société Saint Vincent de Paul. Condez défendait les droits et les prérogatives des indigènes du groupe Ati, qui s’opposent à l’exploitation du territoire de la part des sociétés immobilières (voir Fides 28/02/2013). La Famille vincentienne des Philippines – qui comprend des congrégations masculines, féminines et des ordres de laïcs – en condamnant le meurtre de l’un de ses membres laïcs, demande une action ferme de la police et du gouvernement : « Alors que les forces de l’ordre mènent l’enquête, les concepteurs et les mandants de cet acte vil se trouvent encore en liberté. Condez laisse derrière lui une famille mais également l’ensemble de la communauté Ati, qui tentait de rentrer en possession de ses terres » écrit dans un communiqué parvenu à Fides le Père Francisco Vargas, Président du Conseil de la Famille vincentienne aux Philippines.
Le texte rappelle que Condez était engagé en faveur de la sauvegarde de l’identité et de la dignité de la tribu Ati et se trouvait en étroit contact avec l’Eglise locale du Diocèse de Kalibo. « Son assassinat représente un coup dur pour l’histoire du pays et de l’Eglise aux Philippines » remarque le communiqué invitant tout un chacun à la prière et demandant « justice pour les auteurs du crime ».
La dernière pensée est pour la communauté des Ati, que Condez « a servi avec courage et altruisme ». Les Vincentiens exhortent à continuer « l’œuvre qu’il a laissé au nom de la charité et de la justice », promettant leur soutien et leur solidarité aux indigènes. (PA) (Agence Fides 04/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network