http://www.fides.org

Africa

2013-03-02

AFRIQUE/MALI - Hommage du Tchad aux militaires tombés au Mali - Incertitude quant à la mort d’un responsable d’AQMI

Bamako (Agence Fides) – Le Tchad a rendu hommage aux 26 militaires tombés au champ d’honneur dans la zone de l'Adrar des Ifoghas, au nord du Mali, à la frontière avec l’Algérie. Au cours de l’opération militaire, selon des sources de presse algérienne, confirmées par la suite par le Président tchadien Idriss Déby Itno, Abou Zeid, chef d’AQMI (Al Qaeda au Maghreb islamique) aurait été tué. La mort du responsable djihadiste n’a cependant été confirmée ni par les autorités maliennes ni par les autorités algériennes ou françaises.
L’offensive dans l’extrême nord-est du Mali est conduite par les troupes tchadiennes, nigériennes et françaises – ces dernières fournissant par ailleurs l’appui aérien au travers d’hélicoptères et d’avions de combat – et vise à conquérir les bases des mouvements djihadistes de la région, in primis celles d’AQMI.
Les troupes maliennes et celles envoyées par la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique occidentale) n’ont pour l’heure pas outrepassé la ville de Gao et ne sont pas encore présentes dans les zones de combat. Entre temps, dans un certain nombre de localités évacuées par les groupes djihadistes comme Kidal, les hommes du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) se sont installés. Le MNLA, groupe touareg qui avait débuté au début de 2012 la conquête du Nord du Mali avant d’être chassé des principaux centres de la région par les djihadistes, entend maintenant continuer à avancer ses revendications concernant « l’indépendance de l’Azawad ». Le contentieux avec les autorités de Bamako est donc demeuré ouvert et seul un dialogue national pourra y mettre fin. (L.M.) (Agence Fides 02/03/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network