http://www.fides.org

America

2013-02-20

AMERIQUE/BRESIL - Mise en place de lignes téléphoniques permettant d’appeler depuis l’étranger dans le cadre de la lutte contre le trafic de femmes

Brasilia (Agence Fides) – Toujours plus de femmes au Brésil sont victimes du proxénétisme, notamment à cause du tourisme sexuel qui atteint son sommet durant le Carnaval. En effet, au cours de cette période, du fait du fort afflux de touristes étrangers, dont nombreux sont ceux qui sont à la recherche d’aventures, un grand nombre de brésiliennes finit dans les filets de criminels qui, après les avoir exploitées sur place, les envoient se prostituer à l’étranger.
Pour cette raison, à l’occasion de la Journée internationale de la femme du 8 mars, ont été lancées un certain nombre d’initiatives à leur profit.
Une note envoyée à l’Agence Fides indique que le premier à adhérer à la campagne internationale contre la violence et le trafic des femmes a été le gouvernement brésilien. Cette initiative, continue la note, annonce la participation et la collaboration des autorités de dix pays d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient.
Dans le cadre de cette action interinstitutionnelle de lutte contre la criminalité – à laquelle participe également l’Eglise catholique au Brésil –les pays qui ont enregistré le plus grand nombre de plaintes ont été contactés. Les mesures visent également à garantir le soutien aux femmes en danger se trouvant à l’étranger.
Le Centre pour l’Assistance des femmes (ligne internationale 180) a reçu, en 2012, un total de 80 appels de la part de femmes victimes de violences qui vivent hors des frontières du pays. Le service accueille gratuitement les appels des brésiliennes vivant à l’étranger, alors que des numéros spéciaux sont prédisposés dans trois pays : l’Espagne, le Portugal et l’Italie.
Les victimes de violence qui résident en Espagne peuvent ainsi appeler le 900 990 055, alors que celles vivant au Portugal disposent du 800 800 550 et celles présentes en Italie du 800 172 211. Pour les brésiliennes se trouvant au Brésil et qui désirent contacter le Centre pour l’Assistance des femmes, il suffit de composer le 180. (CE) (Agence Fides 20/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network